Elections locales : La peur de Benno Bokk Yaakaar

Elections locales : La peur de Benno Bokk Yaakaar

Le report de élections locales a été décidé par les acteurs qui participent au Dialogue national. Un report pour permettre aux acteurs politiques de décider de certaines réformes du code électoral. Cependant, c’est comme si le régime n’attendait que cela, et veut profiter de la situation. La demande consensuelle de report des élections locales qui qui devaient se tenir au 1er décembre 2019 est une aubaine pour le régime qui indiquent que celles-ci auront lieu au plus tard le 28 mars 2021.

Pourquoi à une date si lointaine ? La majorité présidentielle ne semble pas du tout prête à aller à ces élections locales dans l’immédiat. En réalité, elle redoute une défaite cuisante en s présentant à ces élections locales dans les conditions actuelles. Benno Bokk Yaakaar (BBY) peine à trouver la formule qui lui permettrait de se présenter uni dans toutes les localités à ces élections.

Partout, dans toutes les localités, il existe la guerre de leadership au sein de BBY. Personne ne veut rien lâcher à l’autre. Les responsables de l’Alliance pour la République (APR – parti présidentiel) se comportent comme si tout est sous leurs pieds, qu’ils n’ont qu’à baisser pour tout ramasser. Assurément, des frustrations se font jour au sein de BBY, dont il faut le dire, certaines composantes sont en perte de vitesse. L’exemple le plus frappant est celui du Parti socialiste (PS) qui peine à retrouver ses forces, à cause de nombreuses dissensions en son sein.

Le Président Macky Sall a beau retarder les échéances pour les locales, il lui sera toutefois difficile de trouver la formule pouvant permettre à la coalition BBY de se présenter partout dans l’union. Les uns comme les autres mettent en avant leurs ambitions personnelles.

La rédaction de Xibaaru