Ultimate magazine theme for WordPress.

Émeutes de mars : Le Sénégal « traque » les soutiens étrangers

Des scènes de manifestation au Sénégal pour la libération de détenus politiques et la mal gouvernance
0

L’Etat du Sénégal ne compte pas lâcher l’affaire opposant le leader de Pastef à Adji Sarr. La preuve, d’après L’Observateur dans sa livraison de ce vendredi, des notes techniques de la Délégation générale au renseignement nationale (Dgrn) transmises à la présidence de la République affirment que « les manifestations qui ont suivi l’arrestation de l’opposant Ousmane Sonko en mars ont été largement amplifiées par une armada de 9.000 comptes Twitter probablement coordonnés ».

Ces milliers de comptes Twitter, ajoute le journal, ont accompagné et, parfois, précédé la mobilisation des manifestants sous le hashtag « FreeSenegal ».

laissez un commentaire