Ultimate magazine theme for WordPress.

Emigration clandestine : Plus de cent (100) passeurs de migrants détenus au Sénégal

Des images divulguées au Sunday Telegraph montrent des migrants émaciés entassés dans des cellules exiguës dans la chaleur torride du Moyen-Orient
0

Plus de cent passeurs de migrants sont actuellement dans nos prisons. Une révélation du directeur général adjoint de la Police nationale, Modou Diagne. En donnant ces statistiques, il s’est glorifié de la « mise en place », au Sénégal, « d’une division nationale de lutte contre le trafic (de migrants) ». « Une avancée très importante » montrant selon lui, « la volonté des autorités à lutter contre ce phénomène. » « Actuellement, il y a plus d’une centaine (de passeurs) qui sont détenus et poursuivis par la Justice », a-t-il, ainsi, estimé.

Repris par Radio Sénégal, Modou Diagne présidait à Saly Portudal, à Mbour, un atelier sous régional pour le renforcement de la lutte contre le trafic de migrants et la traite des personnes.

« Le Sénégal est un pays de départ, de transit mais aussi de destination. Je pense que toutes les conditions sont actuellement réunies pour lutter efficacement contre ce phénomène, avec l’appui de nos partenaires techniques et financiers notamment le partenariat opérationnel conjoint mis en œuvre par l’Union européenne (UE). L’Objectif de cet atelier, c’est de faire de sorte que l’on puisse, ensemble, nous de la sous-région, lutter contre l’émigration, et aussi voir comment, dans le futur, si on pourra harmoniser aussi bien nos textes que nos structures pour lutter contre mais aussi qu’on puisse vraiment être plus efficace dans la lutte », a-t-il déclaré.

Mais qui sont réellement les passeurs ? Tous ceux qui, souvent moyennant finance, facilitent le long voyage des migrants et le « passage » clandestin de frontières. Pas tous, mais certains sont indéniablement de réels trafiquants d’êtres humains qui font du désespoir des populations exilées leur fonds de commerce.

Source : Emedia

laissez un commentaire