Finances Publiques : Le budget arrêté à la somme de 4589,15 milliards FCFA

Les députés ont entamé, jeudi en séance plénière l’examen du projet de loi de finances initiale (LFI) 2021 arrêté à la somme de 4589,15 milliards FCFA contre 4215,2 milliards FCFA en 2020, a constaté l’APS. Les travaux ont démarré aux environs de 10h 15 mn sous la conduite du président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse.

Le gouvernement est représenté par le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott, le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo et le ministre du Travail, du Dialogue social et des Relations avec des Institutions, Samba Sy.

Selon l’exposé des motifs consulté par l’APS, le projet de loi de finances initiale pour l’année 2021, intégrant l’amortissement de la dette publique, est arrêté à 4589,15 milliards FCFA contre 4215,2 milliards FCFA en 2020, soit une hausse de 373, 95 milliards FCFA en valeur absolue et de 8,9% en valeur relative.

’’Le PLFI pour l’année 2021 a été élaboré dans un environnement délicat marqué, d’une part, par les perspectives de sorties de la période épidémique de 2020, et d’autre part, par les premiers jalons de la relance économique en 2021 initiée à travers les importants programmes de développement qui devraient revus dans le PAP2A (2021-2023)’’, lit-on dans le document.

Pour cette première journée, les députés vont aborder la partie ‘’Considérations générales’’, les recettes, la  dette publique, le budget des pouvoirs publics notamment la Présidence de la République, l’Assemblée nationale, le Haut Conseil des Collectivités Territoriales, le Conseil Economique Social et Environnemental, la Cour Suprême, le Conseil Constitutionnel, la Cour des Comptes et le Secrétariat général du gouvernement.

APS