Ultimate magazine theme for WordPress.

Forcing à la DGE : Mamadou Diallo demande à Barth des excuses publiques

0

Attention au syndrome de 2012 tous les agrégats sont en train de se réunir pour nous mener à ce terrible souvenir. Force doit être la loi pour préserver notre démocratie. Il faut savoir assumer ses responsabilités quand on a tort et cesser de se culpabiliser. Les élections locales se sont bien déroulées sans heurts  avec des résultats acceptables et la reconnaissance du camp du pouvoir de sa défaite des grandes villes. La démocratie sénégalaise est un cas d’école dans la sous-région même  si le parrainage introduit dans le processus électoral n’est pas reconnu par la CEDEAO.

Messieurs les politiciens ne soyez pas séniles, en 2019 à l’élection présidentielle, le parrainage a été adopté et vous aviez été partant donc ce n’est pas le moment de prendre en otage le pays dont vous êtes minoritaires. Ceux qui n’ont pas accepté le parrainage se sont abstenus  des législatives de juillet 2022 .Leur constance met en exergue le maintien de leur principe et conviction tout en donnant une leçon de morale  parmi eux on peut citer maître Tine

En politique l’erreur se paie cash ce n’est pas le moment de se victimiser, les sénégalais sont mûrs pour ne pas être embarqués dans des futilités. Toujours vouloir fragiliser nos institutions pour des intérêts personnels, le  Maire de la capitale sénégalaise en est l’illustration parfaite avec son forcing  au niveau de la DGE brutalisant les forces de l’ordre 

Monsieur le Maire soyez courtois pour leur présenter des excuses publiques. Une question devrait être posée, si un responsable qui a la dimension nationale pouvant aspirer à être président de la république commet des  actes irrespectueux envers nos forces de l’ordre est ce que ce maire a-t-il la capacité psychique pour diriger un quartier ?

L’erreur est humaine, le moment se présente pour la justice de mon pays de montrer à la face du monde leur indépendance concernant  les lapsus commis sur les listes des deux grandes coalitions politiques Yewwi et Benno. Chers magistrats votre décision blanchira ou ternira à jamais vos noms dans l’histoire du Sénégal. Dieu est grand le président Macky est petit.

La loi doit être respectée sans ambages, pas de concession ni de compromis

 Mamadou Diallo POULO DIERRY

 

laissez un commentaire