Ultimate magazine theme for WordPress.

Insécurité au Sénégal : Lass Badiane diagnostique le mal

0

Le « feminicide » prend des proportions inquiétantes. Plus de 15 femmes sénégalaises tuées depuis le début de l’année 2022. La ministre de la Femme, de la Famille et du Genre… est aphone.

Le ministre de l’intérieur, qui devait, au moins, tenir une conférence de presse, pour informer et rassurer les sénégalais, se concentre plutôt …sur les élections législatives.

Quand l’on touche quelque chose qui est sous votre autorité, vous devez communiquer et vous déplacer afin de compatir.

C’est ça de la responsabilité !

Le problème de l’insécurité galopante dans nos banlieues est inexplicable. Sommes-nous sacrifiés au détriment des quartiers résidentiels où logent les autorités de ce pays ?

La politique sécuritaire du président la République est-elle bonne?

Le président de la République doit penser à ces familles brisées par la douleur et l’incompréhension. Il doit avoir une réaction émotionnelle, sur ce qui est arrivé à ses enfants.

Macky SALL est le Père de la Nation et chef d’un État qui a failli à défendre ces femmes tuées, lors de ces dernières semaines.

La sécurité publique est un domaine régalien de l’Etat. C’est un devoir pour l’État de l’assurer aux sénégalaises et sénégalais, et de la faire respecter.

La construction et l’inauguration de nouveaux commissariats et postes de police est une bonne chose. Mais, il faut des moyens logistiques conséquents et des motivations pour des agents de sécurité.

La perversion des mœurs, la désorganisation sociale mais aussi cette pauvreté galopante contribuent à accentuer l’insécurité et la violence au sein de la population sénégalaise. En effet, le désœuvrement et l’absence de perspectives d’insertion dans la vie active des jeunes est un facteur déclencheur de comportements déviants en l’absence d’une véritable politique de cohésion sociale.. En outre, l’évolution dangereuse du désespoir des jeunes sénégalais a conduit à un véritable scandale de la violence. Celle-ci se généralise en devenant plus meurtrière.

En fait, on assiste à une recrudescence des actes de vols à main armée dans nos banlieues depuis quelques années.

Il n’est pratiquement pas un jour où les médias ne relayent un crime.

Qui sont responsables ?

Les politiciens sénégalais débordent d’énergie, en organisant des conférences de presse, déclarations de presse, organisation de marche, appel à l’insurrection… lorsqu’il s’agit de leur survie politique ou d’élections.

Ils se foutent totalement des difficultés auxquelles sont confrontés nos concitoyens.

LASS BADIANE 

PRÉSIDENT MOUVEMENT DIEUM KANAM

laissez un commentaire