Ultimate magazine theme for WordPress.

Gabon : Une femme hantée par ses jumeaux…avortés

0

Mademoiselle Komba Moutélé Perrine ne trouve plus le sommeil depuis qu’elle a avorté une grossesse gémellaire.

Tombée enceinte accidentellement après avoir fait l’amour avec le vendeur de cigarettes du quartier, un sujet burkinabé, elle ne savait pas qu’elle était tombée enceinte, jusqu’à ce qu’elle commence à ressentir des signes de fatigue et des nausées. Devant la persistance des signes, elle a d’abord cru que c’était le coronavirus. Elle s’est donc rendu dans un hôpital ou elle a pratiqué un test PCR qui s’est révélé négatif.

Après avoir expliqué sa situation à sa maman, cette dernière lui conseilla de se rendre chez un autre médecin pour voir si elle n’était pas enceinte. Sans conviction, elle s’y rendit et finalement, une échographie révéla qu’elle était enceinte de 6 semaines. Paniquée par cette annonce, madame Perrine ne fut pas au bout de sa surprise puisque le médecin lui révéla qu’en fait, elle attendait 2 bébés, donc des jumeaux. Elle n’en revenait pas. La dernière fois qu’elle avait fait l’amour, c’était avec Issakah, un sujet burkinabé d’une cinquantaine d’années.

Tourmentée par ce qu’elle considère comme la honte du siècle, c’est-à-dire avoir des enfants avec comme père le vendeur de cigarette du quartier, elle prit la décision d’interrompre la grossesse malgré l’opposition de sa maman. « Un jour, elle est revenue fatiguée avec un sachet de médicaments à la main. J’ai su qu’elle s’était faite avorter », raconta sa mère.

Cela fait déjà 2 semaines depuis qu’elle a pratiqué cet avortement, madame Perrine ne trouve plus le sommeil et elle a maigri de façon considérable. Interrogée sur l’origine de son amaigrissement, elle avoua enfin être hantée par ses 2 bébés. Chaque nuit, elle fait le même rêve, c’est-à-dire 2 fœtus dans un placenta qui pleurent et tirent sur le cordon ombilical.

« C’est extrêmement douloureux et quand elle se réveille en sursaut, elle a souvent des douleurs réelles du ventre et des larmes qui coulent de ses yeux de façon inexplicable ». Cela fait 11 jours qu’elle fait le même rêve et elle a désormais peu de fermer les yeux et de s’endormir. Le Nganga vers qui sa mère l’a amenée a dit à cette dernière qu’il faudrait couper le lien entre les enfants avortés et elle, mais il faut que cela se fasse en présence de son amant donc devant le vendeur de cigarette Issakah. Ce dernier est malheureusement au pays pour des raisons de santé…Lire la suite en cliquant ici

laissez un commentaire