Il est foutu ! Abdoul Mbaye a un pied en…prison

Condamné par la Cour d’Appel : Sale temps pour Abdoul Mbaye

L’ancien Premier ministre, Abdoul Mbaye se trouve dans de sales draps. Aujourd’hui, opposant radical au régime du Président Macky Sall, à qui, il ne pardonnera jamais d’avoir été limogé de son poste de Premier ministre, Abdoul Mbaye joue à ce qu’il sait faire le mieux, le rôle de la parfaite victime.

Quand on parle de l’exil à Dakar de l’ancien Président et dictateur du Tchad, accusé d’être venu avec des mallettes remplies d’argent pillé des caisses de son pays et qu’il a réussi avec plein de subtilités à la CBAO, Abdoul Mbaye alors Directeur général de cette institution bancaire accusé d’être son complice dans cette affaire, y voit un coup foireux de ses adversaires. Pourtant, il y a bien un délit de blanchiment d’argent dans cette affaire, et Abdoul Mbaye gagnerait bien à se laver de tout soupçon de complicité dans cette affaire, en sortant d’autres arguments que d’y voir un complot politique.

Récemment, dans une affaire strictement privée, Abdoul Mbaye rattrapé à nouveau par son passé, a été condamné par la Cour d’Appel de Dakar dans le procès qui l’oppose à son ex-épouse Aminata Diack pour « bigamie », « faux et usage de faux et d’escroquerie ». Abdoul Mbaye a été condamné à un an de prison avec sursis, un million de FCFA d’amende et 100 millions de FCFA de dommages et intérêts à verser à la partie civile. Ce qui fait de lui, qu’il reste sous le coup d’une peine ferme de prison en cas de récidive, sans compter que son ex-épouse peut épuiser tous les recours nécessaires afin de toucher les 100 millions de FCFA que lui octroie le jugement de la Cour d’Appel. Abdoul Mbaye se trouve vraiment laminé à travers cette décision de la Cour d’Appel, il peut toujours tenter un recours devant la Cour suprême.

C’est ce qu’il y a de mieux à faire, que de vouloir faire croire à des sornettes, en parlant de coup politique de la part du pouvoir. Abdoul Mbaye dont on dit qu’il est lui aussi trempé dans le scandale sur le dossier du pétrole, devrait chercher ailleurs et trouver un autre moyen de défense. L’irruption d’Abdoul Mbaye sur la scène politique ne relève que d’un simple accident de l’histoire. Grâce à la volonté du Président Macky Sall, qui à la surprise générale avait de lui, Premier ministre, à sa prise du pouvoir. Un poste que finalement l’homme pris par le goût du pouvoir, a cru qu’il lui était éternellement destiné. Sa destitution à ce poste lui a été d’un goût amer, et depuis Abdoul Mbaye en veut à Macky Sall et à son régime. Et depuis, il aime se mettre dans la peau de la victime, pensant certainement à travers cette stratégie, avoir la compassion des Sénégalais.

Peine perdue, Abdoul Mbaye veut se mettre dans la peau du géant politique, aux dernières élections législatives, son parti n’a récolté qu’un score lilliputien. Après avoir rongé les freins, Abdoul Mbaye qui s’est remis mal de sa déception, ne rate jamais une occasion pour tenter de se mettre au-devant de la scène.Seulement, Abdoul Mbaye ne pourra jamais faire à l’opinion qu’il est victime d’une machination politique pour une affaire strictement privée, et dans laquelle, il n’aura joué un rôle glorieux au vu de l’arrêt de la Cour d’Appel qui l’a condamné.

Thiémokho BORE