Khalifa Sall va tuer…son « image » et son mouvement

Situation politique nationale, signes de remous au sein de Taxawu Senegaal : Le silence déroutant de Khalifa Sall

L’ancien maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall continue toujours de s’engouffrer dans son silence depuis sa sortie de prison, à la suite d’une grâce présidentielle. Alors que la situation politique, économique et sociale recommande qu’il se prononce, lui est en hibernation. Khalifa Ababacar Sall déroute à travers son silence. Ses partisans, l’opinion publique attendent de connaître sa position sur des questions ayant trait à l’actualité nationale.

La hausse des prix de l’électricité a poussé des franges importantes de la population à se mobiliser à travers le mouvement Nio Lank pour la dénoncer, mais lui n’en pipe mot. Celle des prix de certaines denrées de première nécessité s’en est suivie, mais toujours pas de réaction. Khalifa Sall se garde de se prononcer sur la crise au niveau de l’Education et de l’Enseignement supérieur. Les scandales se multiplient à travers les publications des rapports des corps de contrôle de l’Etat qui épinglent des dignitaires du régime du Président Macky Sall, malgré l’indignation que cela suscite, c’est toujours le silence de sa part.

Pourtant, ne serait-ce que par devoir vis-à-vis de ses partisans, vis-à-vis de tous les démocrates qui se sont mobilisés pour obtenir sa libération de prison, Khalifa Sall doit se prononcer, exprimer son point de vue sur la situation que traverse le Sénégal.

Khalifa Sall campe dans son attitude incompréhensible qui pourtant, ne fait que nuire la coalition Taxawu Senegaal qu’il dirige. Khalifa Sall se confine dans son silence alors que c’est Taxawu Senegaal qui risque de finir par voler aux éclats à cause de son attitude. A Ziguinchor, des signes avant-coureurs d’une déchirure de cette coalition apparaissent. Selon le quotidien Le Quotidien, des responsables de cette localité accusent un des lieutenants de Khalifa Sall, Idrissa Diallo de chercher à les diviser. Si une telle situation prospère, Khalifa Sall en est le fautif. A lui de se prononcer, de se rendre auprès de ses militants et structurer sa coalition. Mais tout montre que l’ancien maire de Dakar pour des raisons obscures, cherche à s’éclipser du champ politique.

La rédaction de Xibaaru