KOLDA: Des populations réagissent contre le coût de l’électricité

L’annonce d’augmenter le coût de l’électricité au Sénégal, a sonné comme une bombe dans la capitale du Fouladou. La question est sur toutes les lèvres dans les places publiques, écoles, mosquées, marché, gare routière et autres. Les populations rencontrées ont manifesté colère et déception à l’endroit de la SENELEC et du gouvernement.

Un gendarme à la retraite dira que l’État va tuer ses citoyens avec l’augmentation du prix de l’électricité dans un pays où la vie reste toujours chère. Mieux, ce retraité renseigne que tous les retraités de ce pays verront leurs familles voler en éclat à partir du mois de décembre à cause de cette mesure qui allonge les difficultés dans la vie du sénégalais. A la grande mosquée, notre question intrique quelques religieux qui du coup souhaitent que la mesure soit reconsidérée. « Nous avons toujours des difficultés pour honorer les factures d’électricité, et au moment où on attend à une baisse des coup, on nous parle d’une augmentation » c’est désolent et scandaleux a lancé un religieux. Par endroit, certains pensent que ceux qui gouvernent ce pays l’ont pillé de toutes ses ressources au point que l’État a des problèmes pour relancer le secteur de l’électricité.

Et cela au moment où d’autres parlent des travaux de prestige comme le TER, , l’autoroute et autres qui nécessitent de lourds capitaux contre les priorités des sénégalais. Augmenter le coût de l’électricité, des koldois s’en désolent et appellent au retour des lampes tempêtes et l’usage des bougie. Comme le recommandent vivement deux mères de familles trouvées au marché central face à leurs tas de feuilles d’oseille et de gombos. Du coté des activités qui ne fonctionnent qu’avec le courant, un soudeur métallique affirme que l’État veut augmenter le nombre de chômeurs parce-que des ateliers vont fermer tout comme les salons de coiffure.

ELHADJI MAEL COLY