Ultimate magazine theme for WordPress.

La communauté mouride se rappelle de Serigne Saliou Mbacké

0
28 décembre 2007, Serigne Saliou Mbacké nous quittait à jamais. Il avait achevé sa mission du reste très remplie et il a continué de vivre dans celui à qui il a passé le témoin. Il l’avait récupéré de son prédécesseur qui est resté vivant en lui. Le leg ne finit jamais. Il est l’incarnation de la continuité.
Nous tous qui avions vécu conscient ce décembre, avions pensé que personne ne pourrait le remplacer. Serigne Saliou était pour nous la parfaite symphonie de l’humain. Il représentait un achèvement de l’être humain dans sa quintessence. Il était exceptionnel et « irremplaçable ».
Mais le miracle est aussi dans ceci : « chacun qui est choisi pour porter le leg, est celui qu’il faut, au moment où il le faut. Chacun est un homme de son temps, dans son temps et vit avec son temps tout en étant un orthodoxe du leg. Le leg a pris sur tous les temps ».
Nous avons Serigne Saliou en Serigne Mountakha Mbacké. Nous avions Serigne Moustapha en Serigne Saliou. Serigne Moustapha est Serigne Touba. Chacun remplit tellement la mission qu’il donne l’impression, d’ailleurs il l’est : incontournable.
Quatorze ans déjà après le rappel à Dieu du 5e khalife général des Mourides (1990-2007) et dernier fils de Cheikh Ahmadou Bamba sur terre, la communauté Mouride se souvient de Serigne Saliou Mbacké ce mardi.
laissez un commentaire