Ultimate magazine theme for WordPress.

La Convergence des Éternels Wadistes défie Karim Wade

Karim Méissa Wade, candidat du PDS à la présidentielle
0

Karim Wade doit arrêter ses enfantillages

Décidément, rien n’arrêtera Karim dans sa tentative de lobotomiser les militants du PDS. Un peureux déserteur, qui a fui les combats et qui refuse de venir se battre, ne saurait y avoir des lieutenants. Le PDS a un seul maréchal et il s’agit de Me Abdoulaye Wade. Tout le reste des troupes est composé de soldats. Dire que Karim Wade a des lieutenants au PDS reviendrait à dire qu’il a un grade au sein du parti.

S’il veut commencer par devenir caporal ou sergent, il doit descendre sur le terrain. S’il est vraiment sûr de ses faits d’arme, il n’a qu’à venir lors des prochaines élections locales pour reprendre la mairie de Dakar que le PDS a perdu depuis son entrée en politique en 2009. S’il est sûr de sa popularité et de sa légitimité au sein du parti, il n’a qu’à venir diriger la liste du PDS lors des  prochaines élections législatives. A partir de ce moment, nous aurons la certitude qu’il aura retrouvé ses droits civiques et politiques. A partir de cet instant, nous pourrons faire de lui le candidat du PDS lors de la présidentielle de 2024.

S’il ne vient pas lors des prochaines élections locales ou législatives, il ne sera pas le candidat du parti en 2024. Qu’il le sache d’ores et déjà. Le PDS ne prendra pas le risque d’avoir un candidat en 2024 dont la candidature sera rejetée d’office par le conseil constitutionnel. On ne peut pas vouloir faire des omelettes sans casser des œufs. On ne peut pas vouloir faire de la politique tout en ayant peur. Karim calcule trop. Il oublie qu’il n’est pas une calculatrice.

Qu’il revienne au Sénégal pour nous aider à reprendre le maximum de mairies. Qu’il revienne au Sénégal pour nous aider à avoir une majorité à l’assemblée nationale. S’il ne le fait pas, il ne peut pas se déclarer comme étant un leader. C’est trop facile d’être derrière son portable pour organiser des cérémonies de placement de carte ou constituer des délégations qui ont pour unique mission d’aller présenter des condoléances.

Depuis 2019, le PDS n’a tenu aucune réunion. Karim bloque tout et espère, en retour, une faveur du président Macky Sall qui ne lui fera aucun cadeau. S’il pense que c’est parce qu’il est un gros bébé et un fils à papa que tout doit lui tomber du ciel, il se trompe lourdement.

Le PDS veut reconquérir le pouvoir en 2024. Nous ne sommes pas dans ces histoires de culte de la personnalité. Les militants et sympathisants du PDS ne suivront pas, à l’instar des moutons de panurge,  Karim Wade aveuglement pour qu’il nous refasse le même coup tordu de 2019. Qu’il se le tienne pour dit.

La Convergence des Éternels Wadistes

laissez un commentaire