Ultimate magazine theme for WordPress.

La mission d’Amadou Ba et son gouvernement à la une des journaux

Des ventes de journaux dans une rue de Dakar
0

Les quotidiens se sont surtout intéressés, pour leur édition de mardi, à la mission du gouvernement constitué par le nouveau Premier ministre.

‘’Les coûts du combat’’, titre Le Quotidien dans lequel l’homme d’affaires Alla Dieng semble avoir des soucis pour le nouveau ministre du Commerce, Abdou Karim Fofana : ‘’Ce ne sera pas du tout facile pour lui.’’

Selon Amadou Ba, le Premier ministre, le nouveau gouvernement a pour mission d’améliorer notamment le pouvoir d’achat des ménages et de veiller à la stabilité des prix des denrées de consommation courante.

C’est un gouvernement constitué pour s’occuper des ‘’urgences’’, d’autant plus que les professionnels de la santé, de l’éducation, de la justice, de la pêche, de l’agriculture et des sports sont en ‘’détresse’’, selon L’Observateur. ‘’Les attentes sont nombreuses’’, fait-il remarquer.

‘’Il faudra qu’Amadou Ba dispose (…) d’une boîte magique pour réussir là où ont échoué ses prédécesseurs’’, commente L’info.

‘’Nous attendons des mesures fortes et urgentes contre les problèmes structurels du système éducatif’’, déclare au journal Le Soleil le secrétaire général du SUDES, le Syndicat unitaire et démocratique des enseignants du Sénégal, Amadou Diaouné.
WalfQuotidien mesure les ‘’forces et [les] faiblesses’’ d’Amadou Ba, concernant la succession de Macky Sall. ‘’L’inspecteur des impôts et domaines [est] un potentiel successeur de Macky Sall. En attendant, il devrait se défaire de son étiquette actuelle’’, affirme le journal.

EnQuête a tenté de percer ‘’l’énigme Ismaïla Madior Fall’’, nommé de nouveau garde des Sceaux, ministre de la Justice.

‘’Malgré deux défaites [électorales] à Rufisque lors des élections [municipales] et législatives, IMF revient aux affaires’’, tandis que ‘’la doctrine du président Sall dans la composition du nouveau gouvernement semble être (…) la punition pour les vaincus et la récompense pour les vainqueurs’’, fait observer EnQuête.

Selon le journal, le procès pour meurtre du député-maire de Dakar, Barthélémy Dias, et l’‘’affaire Adji Sarr’’, du nom de cette jeune dame accusant de viol le maire de Ziguinchor (sud), Ousmane Sonko, font partie des ‘’dossiers les plus brûlants qui […] attendent’’ le professeur de droit public revenu au ministère de la Justice.

Une ‘’pression inacceptable’’

Le verdict du procès de M. Dias sera prononcé mercredi, rappellent les journaux. ‘’En écharpe, tous les députés de Yewwi Askan Wi comptent [se rendre au] palais de justice’’, lit-on dans Vox Populi.

Il rappelle que la cour d’appel de Dakar a requis, le 2 mars dernier, une peine de cinq ans de prison ferme contre le maire, qui a été élu député le 31 juillet dernier.

‘’Barthélémy Dias [sera-t-il] sauvé par son nouveau statut ?’’ se demande Kritik’. Il rappelle que le prévenu avait été condamné en 2017 à deux ans de prison dont six mois ferme, pour la mort de Ndiaga Diouf, tué par balle lors d’échauffourées survenues à Dakar en 2011.

‘’C’est surréaliste de voir des députés tenter d’intimider des magistrats par leur présence physique [au tribunal] et (…) de les empêcher d’appliquer la loi qu’ils ont eux-mêmes voté’’, a dit un juriste au journal kritik’.

Sud Quotidien affirme que l’Assemblée nationale pourrait être confrontée à ‘’une mandature très complexe’’ en raison d’‘’une répartition quasi égalitaire des sièges entre le pouvoir et l’opposition’’.

‘’On va irréversiblement vers des blocages’’, prédit l’ancien député Abdou Sané, aujourd’hui militant de Pastef-Les Patriotes, le parti d’Ousmane Sonko.

L’As dit savoir pourquoi Matar Ba a été écarté du gouvernement. Le président de la République reproche à l’ex-ministre des Sports son ‘’incapacité à fédérer les forces politiques de sa commune’’, écrit-il.

Le même journal dénonce ‘’la pression inacceptable qu’exercent les proches du maire de Fatick’’ sur le Premier ministre et le chef de l’Etat en vue de son retour au gouvernement.

Source A annonce que le juge d’instruction a rejeté la demande de liberté provisoire déposée auprès du parquet de Dakar par un avocat de Sitor Ndour, un ancien directeur général du Centre des œuvres universitaires de Dakar, accusé de viol par une jeune dame.

Source : APS

laissez un commentaire