L’Affaire SENELEC – AKILEE dévoile une grosse menace qui pèse sur le Sénégal

Le débat sur l’affaire du contrat liant la SENELEC à AKILEE est en train de prendre une autre tournure. Les observateurs et autres journalistes sont soucieux que la vérité éclate dans cette affaire car il y va de la sécurité et de la souveraineté du Sénégal surtout que des Israéliens auront accès à tous les compteurs des Sénégalais.

Invité sur le plateau de la chaine de télévision 7TV, l’analyste Cheikh Yérim Seck a courageusement défendu l’idée selon laquelle, vouloir casser le contrat entre la SENELEC et AKILEE pour ensuite le confier à une entreprise israélienne, est une perte de la souveraineté énergétique pour le Sénégal. En gros pour Cheikh Yérim Seck, Pape Mademba Bitèye, l’actuel directeur général de la SENELEC veut remettre en cause la souveraineté énergétique du Sénégal dans cette affaire.

Cheikh Yérim Seck n’est pas à court d’arguments, en indiquant que compte tenu de la position du Sénégal au plan international dans le conflit entre Israël et la Palestine, vouloir remettre la distribution des compteurs à une société israélienne, revient à un risque sécuritaire. C’est comme donner à Israël, les moyens d’exercer un chantage sur le Sénégal. Ce qui veut dire que dans un conflit où Israël devient chaque jour belliqueux, Tel Aviv pourra toujours mettre la pression sur le Sénégal, lui coupant les compteurs, au cas où il se rangerait totalement derrière la Palestine. regardez cette sortie plus que pertinente de cheikh Yérim Seck.

Une analyse qui vaut son pesant d’or car ce n’est pas faux ce que Cheikh Yérim Seck dit. Le ministre des Affaires étrangères et le ministre de l’Intérieur doivent s’y impliquer pour scruter au plus profond cette offre de Pape Mademba Biteye aux Israéliens. Pourquoi vouloir coute que coute donner un marché à des Israéliens qui sont plus chers que des locaux ?

Le Chef de l’Etat doit mettre un terme à toute cette polémique pour permettre dans une ambiance sereine que SENELEC puisse renégocier avec AKILEE les termes de leur contrat. C’est dire que plus que jamais, Macky Sall doit virer de son poste le directeur général de la SENELEC Pape Mademba Bitèye pour éteindre les flammes de cette crise qui sont en train de s’étendre.

La rédaction de Xibaaru