Ultimate magazine theme for WordPress.

Le dernier coup de Karim…Noyer Sonko avec l’aide de…

1

Karim Wade est loin du Sénégal mais il joue son « mondial politique » comme les Lions du football le font au Qatar. Le fils de Wade n’a jamais abandonné son objectif d’être le second Wade à la tête de l’État du Sénégal. Et aujourd’hui, plus que jamais, cette ambition est devenue plus qu’une obsession. Mais pour y arriver, Karim a compris que le seul obstacle est Ousmane Sonko. Et ce que xibaaru s’apprête à vous révéler est sans précédent. Karim Wade a un impératif. Macky n’est plus une épine pour lui pour être Président. Au contraire…Macky est son allié et son mentor pour éliminer Ousmane Sonko qui se révèle être l’ennemi numéro 1 de Macky mais aussi des Wade…

Pour le fils de Wade, Ousmane Sonko karimn’est pas un homme à qui il faut faire confiance. D’autant que leader du Pastef parait comme étant quelqu’un capable de retourner sa veste à chaque fois qu’il le veut. S’il ne s’agissait que de la tête de file du Pastef, Karim Wade resterait longtemps lié à son sort d’homme politique « exilé » au Qatar et privé de ses droits civiques. En effet, une loi d’amnistie permettant à Khalifa Sall et principalement à Karim Wade de recouvrer leurs droits civiques, pourrait être un danger pour lui.

Jusqu’ici Ousmane se voulait tout beau. Pour lui, les portes du Palais de la République lui seraient ouvertes en 2024. Ousmane Sonko avait déjà son scénario. Il avait déjà en tête une élection présidentielle en 2024 où Macky Sall ne participerait pas parce que la Constitution le lui interdirait, où également Karim Wade et Khalifa Sall seraient déclarés out. Qui pourrait alors lui barrer la route pour être Président de la République en 2024 ?

Alors que tout le monde sait que s’il occupe sa place actuelle sur l’échiquier politique national, c’est parce que le régime du Président de la République Macky Sall ne l’avait pas vu venir, en neutralisant Karim Wade et Khalifa Sall, les empêchant de se présenter lors de l’élection présidentielle de 2019…

Ousmane Sonko voit en Karim Wade et Khalifa Sall, les deux candidats potentiels de l’élection présidentielle en 2024, capables de ruiner tous ses plans d’être le prochain successeur du Président de la République Macky Sall. D’ailleurs, jamais Karim Wade, ni encore son père Me Abdoulaye Wade, ancien Président de la République du Sénégal ne lui accordent un quelconque crédit. Ils ne lui ont pas confiance et se méfient de lui.

karimLe quotidien SourceA avait parfaitement raison, en évoquant il y a quelques semaines que les relations entre Karim Wade et Ousmane Sonko ont toujours été tendues, malgré l’alliance nouée entre les coalitions Yewwi Askan Wi et Wallu Sénégal lors des élections législatives du 31 juillet dernier. Karim Wade et son père Me Abdoulaye Wade ne parviennent toujours pas à oublier que c’est Ousmane Sonko qui a déclaré que tous les anciens Présidents de la République du Sénégal (y compris le Pape du Sopi) doivent être fusillés.

Pour qui connaît Karim Wade, c’est un personnage très sensible qui accorde de l’importance à ces genres de déclarations. Karim Wade n’a jamais su pardonner à Idrissa Seck et ne le fera jamais, lorsque ce dernier a qualifié son père d’ancien spermatozoïde et futur cadavre, c’est en ce moment qu’il y a eu le désamour total entre eux. La rupture avec Idrissa Seck s’était montrée si définitive, lorsque Karim Wade avait refusé catégoriquement de recevoir les condoléances de Idrissa Seck, lors du décès de sa femme.

Concernant ses relations avec Ousmane Sonko, il y a toujours cet épisode que rapporte SourceA. C’est quand il y avait eu l’opportunité entre Karim Wade et Ousmane Sonko de sceller définitivement la paix avec comme médiateur l’architecte Pierre Goudiaby Atépa. Dès que ce dernier avait joint au téléphone Karim Wade pour lui passer Ousmane Sonko, ce dernier très suffisant lui a tout simplement répondu « bonjour, ça va » et de rendre aussitôt l’appareil à Atépa.  Une suffisance et un manque de respect notoire qui sont la marque de la tête de file du Pastef. Ce que Karim Wade garde en mémoire.

Papa Ndiaga Dramé pour xibaaru.sn

Afficher les commentaires (1)