Ultimate magazine theme for WordPress.

Les agents des Impôts et Domaines décrètent six (6) jours de grève

0

Le Syndicat Autonome des Agents des Impôts et des Domaines (SAID) annonce une grève de six (6) jours allant du 13 au 18 octobre 2022. « Le mot d’ordre sera reconduit autant de fois que nécessaire jusqu‘â satisfaction totale des différents points de revendication inscrits sur sa plateforme. En prélude à cette grève, une journée de présence passive et de port de brassards rouges est programmée le 3 octobre 2022 à l’échelle de tous les services de la DGID. Dans le souci d‘informer et remobiliser les camarades autour des différents points de revendication, le BEN organisera une tournée dans les différents centres de Dakar et des régions », lit-on dans le communiqué du SAID.

Le SAID d’informer dans son document destiné à la presse que « par lettre n°1728 PIFB/DGID/DD du 04 août 2022 a adressée au chef du Bureau des Domaines de Guédiawaye, le Directeur des Domaines a informé ce dernier de l’avis de la Commission de Contrôle des Opérations Domaniales (CCOD) consultée â domicile et prononçant l’infirmation de son avis du 14 mars 2018 relatif â l’attribution au profit du Syndicat autonome des Agents des Impôts et des Domaines d’une assiette foncière de 04 hectares sis â Guédiawaye, â distraire du TF 01/GW »

Le syndicat d’ajouter: « Informé de cette décision scandaleuse, fruit de manœuvres frauduleuses d‘un groupuscule de fonctionnaires agissant en bande organisée et visant à priver les agents de la DGID d‘un accès à un logement décent au profit d’une certaine clientèle, le Bureau Exécutif national (BEN) du SAID s’est saisi de l’affaire en convoquant le jeudi 18 aout 2022 une assemblée générale d’information de ses membres. Un préavis de grève a été déposé le 19 aout 2022 auprès du ministère de la fonction publique. Outre la question foncière, ce préavis comporte des points de revendication relatifs au plan de carrière des agents de la DGID et aux conditions de travail »

Toutefois, note le communiqué, « conscient des conséquences d’une grève de l’administration fiscale notamment sur les prestations de service public et sur les finances de l’Etat (entre autres), le Bureau Exécutif National du SAID, en toute responsabilité, est resté ouvert aux différentes tentatives de conciliation menées par les autorités internes pour trouver une solution à cette situation, en répondant aux différentes rencontres auxquelles il a été convié. D‘ailleurs, le BEN, de son initiative, a saisi le ministre des finances et du Budget d’une demande d’audience qui est restée sans suite tandis que le Directeur des Domaines, principal instigateur de ces manœuvres désastreuses dans le seul but de satisfaire son insatiable boulimie foncière, s‘est emmuré dans un silence coupable »

laissez un commentaire