Ultimate magazine theme for WordPress.

Les jeunes du village mangent son chien…Le sous-préfet arrête les bourreaux

0

C’est une histoire de chiens qui va émouvoir tous les défenseurs de la cause animale. C’est un sous-préfet éploré qui vient de prendre une décision inédite.
La presse locale indique que les jeunes du village Ayos, spécialisé dans le kidnapping des chiens errants se sont pris au chien du sous-préfet. Il s’agirait d’un berger allemand. L’animal a été arrêté par des jeunes du village et vendu à une tenancière de gargot qui l’a immédiatement mis en cuisson au quartier Macabo.

Alerté, le chef de terre a fait arrêter les bourreaux de son animal de compagnie par les éléments de la gendarmerie locale. Ils n ‘ont donc pas eu l’occasion de déguster la chair du berger allemand puisque le sous-préfet a mis la casserole du drame sous scellé avant de faire procéder à l’inhumation des restes de son animal de compagnie.

Les auteurs sont désormais placés en détention préventive au poste de police locale en attendant les enquêtes et auditions de la police du commissariat d’Akonolinga.

Interdiction de s’en prendre aux carnassiers…

Rappelons qu’à Ayos depuis la mort du chien du sous-préfet, la consommation de la viande de chien et de chat est désormais interdite. Une décision émanant bien du sous-préfet local interdit l’abattage, la vente et la consommation de viandes de chats et chiens domestiques sur toute l’étendue de son territoire de commandement.

La peine prévue contre les personnes qui enfreindraient la décision administrative du sous-préfet d’Ayos est lourde. Tout auteur identifié encourt en effet une peine d’amende allant de 500 mille à 5 millions de francs CFA.

chien

Source Camer.BE

laissez un commentaire