Les Macron explosent le budget de l’Élysée

Emmanuel Macron a décidé de rénover la salle des fêtes du Palais de l’Élysée et le programme est ambitieux car la moquette, à elle seule, coûté 300 000 euros, rien que ça ! Il y a en effet, 30 171 mètres carrés de moquette à changer soit une douzaine de salons… Nos confrères de l’Obs se sont intéressés de plus près aux dépenses du couple présidentiel. « Avec lui, tout repart à la hausse, confie l’ancien député PS René Dosière, qui publie un livre, Frais de Palais, sur les comptes des présidents de la République depuis 2001. Près de 7 % d’augmentation entre 2017 et 2018, soit un rythme huit fois et demie supérieur à celui du budget de l’État. »

Le budget actuel de l’Élysée , environ 110 millions d’euros, est le même que celui de l’ancien chef de l’État, Nicolas Sarkozy et supérieur à celui de François Hollande. Mais lorsque ce dernier avait décidé de faire des économies, Emmanuel Macron a fait l’inverse : « (Il) a pris l’exact contre-pied de son prédécesseur, se lançant dans un ambitieux programme de réhabilitation des bâtiments présidentiels, expliquent nos confrères. À commencer par la salle des fêtes de l’Elysée, une splendide salle de bal de 1000 mètres carrés construite en 1889 à la demande de Sadi Carnot qui désirait égayer le Château. Plus de 150 artisans y ont travaillé pendant 5 mois. »

Il faut dire que « l’immense moquette rouge et or a été remplacée par un revêtement de laine couleur taupe, pesant près de deux tonnes et qui a coûté à lui seul la bagatelle de 300.000 euros. Les tapisseries des Gobelins ont aussi été retirées pour laisser place à des panneaux aux tons crème, jugés plus sobres ou plus ternes (selon les goûts). L’ensemble est revenu à un peu plus d’un demi-million d’euros. Un investissement que la présidence prévoyait de financer en partie grâce à la vente des objets dérivés de la boutique de l’Elysée : mugs, porte-clés, bougies, tee-shirts, boules à neige… Las, entre septembre 2018 et septembre 2019, ces bibelots n’ont rapporté que 100.000 euros. »

Un énorme trou dans le budget que le couple assume pourtant. Dans le Monde, Emmanuel Macron déclarait  : « on prend toujours le risque d’être caricaturé mais il faut expliquer. L’Elysée est la vitrine de la France et on n’y avait plus investi depuis des années. » Des explications qui ne passent pas auprès des plus pauvres.