Macky a tué ses « ambitieux »…L’APR sans candidat en 2024

Macky Sall (à droite) et ses anciens ministres

Le Président de la République Macky Sall doit s’en mordre les doigts. Il est devenu responsable de tous les malheurs qui lui sont arrivés. Le Président de la République Macky Sall déclare avoir entendu et compris le message qui lui est envoyé par le peuple sénégalais, suite aux évènements douloureux que vient de traverser le pays.

A lui donc d’en tirer toutes les conséquences. L’avenir en 2024 s’avère sombre pour lui. En 2024, après avoir bien, entendu et compris le message que lui a envoyé le peuple comme il l’a si bien dit, Macky Sall sait très bien que quiconque qu’il lui est interdit en 2024 de se présenter comme candidat à la Présidence de la République.

Macky Sall est out en 2024. Il a voulu faire de cette question un sujet tabou, mais le voilà qui tombe dans son propre piège. Comme, il ne l’a pas accepté avec Me Abdoulaye Wade, le peuple sénégalais reste plus que jamais déterminé. Jamais, le peuple n’acceptera un troisième mandat pour lui.

Macky Sall est pris dans son propre piège. Tous ceux qui dans son propre camp ont été nommés à des postes de responsabilité, ont osé se prononcer sur la question pour dire qu’il ne pourra pas se représenter en 2024 selon la Constitution, se sont retrouvés limogés. Le Président de la République ne s’en est pas limité qu’à cela.

Prêtant ses oreilles aux plus grands comploteurs du Palais de la République, il a « tué » tous ceux qui dans son entourage sont présentés comme étant de probables dauphins à sa succession. Macky Sall a coupé les têtes de tous ceux qui pouvaient prétendre à sa succession un jour à la Présidence de la République.

Comme si, seul lui doit régner en maître dans ce pays. A travers son jeu tracé par les faucons du Palais, c’est son parti l’Alliance pour la République (APR) qui se retrouve sans candidat en 2024. Macky Sall a scié lui-même la branche sur laquelle il est assis, en coupant les têtes de tous ceux qui étaient censés lui succéder un jour.  Amadou Ba, Mouhamadou Makhtar Cissé, Aly Ngouille Ndiaye ont tous été « guillotinés » par Macky Sall.

Macky Sall suivant les conseils des faucons du Palais, pensait être l’homme d’hier et celui de 2024. Mal lui en a pris.

L’actuel président de la République risque de partir sans ses arrières avec sa mise à la retraite en 2024. Macky laisse un parti vidé de ses potentiels candidats à la prochaine présidentielle. Et c’est lui qui l’a provoqué.

La rédaction de Xibaaru 

laissez un commentaire