Ultimate magazine theme for WordPress.

Macky casse sa tirelire pour les Locales…des milliards pour Benno

1

L’argent est le nerf de la guerre…Et se lancer dans des compétitions politiques aussi importantes que les Locales sans argent est la perte assurée. Et face à des adversaires moins nantis, le président de la République n’a pas lésiné sur les moyens pour permettre à sa coalition Benno Bokk Yaakaar de partir avec une longueur d’avance sur leurs adversaires de Yewwi Askan Wi de Ousmane Sonko et de la grande coalition Wallu Sénégal d’Abdoulaye Wade.

La date limite des candidatures pour les élections locales est fixée au 3 novembre 2021. Et à 17 jours de la date butoir, rien ne semble préoccuper l’état-major de Benno Bokk Yaakaar qui a certainement plus de divergences à gérer dans plus de cent localités. Le président semble serein pour l’issue des séminaires qui devront déterminer les têtes de listes de la coalition présidentielle dans les 571 collectivités locales qui seront en compétition le dimanche 23 janvier 2022.

Selon nos sources, le président Macky Sall va jouer sur le manque de moyens de certains candidats pour donner plus de chances à ses poulains qui vont recevoir l’aide sa tirelire. Et Macky Sall qui doit rencontrer dans la semaine, les membres de la conférence des leaders de Benno Bokk Yaakaar, va leur aussi remettre les instructions, les choix et les gros moyens qu’ils devront appliquer et utiliser pour une victoire éclatante aux locales.

Selon nos sources, la somme mise à la disposition de la coalition Benno Bokk Yaakaar avoisinerait la dizaine de milliards. Rien que pour les investitures et les dépôts de caution, la facture approche des 9 milliards ; et le président devra aussi mettre à la disposition des candidats, des moyens pour leur permettre de battre des campagnes de grandes envergures et de proximité pour dénicher les électeurs indécis. Mais Macky pourra aussi compter sur l’apport financier de partenaires, de sympathisants mais aussi de politiciens fortunés comme Mimi Touré, Amadou Ba, Abdoulaye Diouf Sarr, Mamadou Racine Sy et tous les DG et PCA qui ont des salaires à 7 ou 8 chiffres.

Ces élections locales qui représentent un enjeu de taille pour le président Macky Sall car considérées comme des Législatives avant l’heure, seront un filtre pour la coalition Benno Bokk Yaakkar qui écartera tous les perdants. Les grands gagnants de la mouvance présidentielle au soir du 23 janvier, seront pour certains les membres du futur gouvernement de combat et pour d’autres les futurs patrons des listes aux législatives. C’est pour cela que le patron de Benno a sorti des moyens colossaux.

Entre 10 et 12 milliards FCFA pour être présents dans les 574 collectivités locales du pays. Et aucune coalition ne pourra réunir cette somme colossale. Les coalitions Yewwi Askan Wi va se concentrer sur les grandes agglomérations. La Grande coalition Wallu Sénégal pourra compter avec les apports financiers de Wade et de Pape Diop, pour figurer dans près de 300 localités. Mais le parti au pouvoir va se présenter dans la totalité des collectivités locales pour gagner dans le décompte total.

Même si certaines grandes villes sont prises par l’opposition, Benno Bokk Yaakaar prendra autant de communes où elle n’aura aucun challenger. Et c’est cet objectif qui a poussé le président Macky Sall a mettre autant de moyens dans la lutte pour les locales et départementales. S’il ne gagne pas ses élections il peut dire adieu aux élections Législatives de la même année et à la présidentielle de 2024…Ce sera la retraite avant l’heure.

La rédaction de xibaaru

Afficher les commentaires (1)