Ultimate magazine theme for WordPress.

Macky humilié devant les chefs d’État…voici le principal responsable

1

Si le Président Macky Sall doutait des mauvaises graines qu’il y’a au sein de son verger, ce jeudi il en a eu la confirmation en direct. Maintenant l’entourage du chef de l’Etat ne se limite plus à être médiocre, leur nouvelle mission consiste à humilier le locataire du Palais. Ce qui s’est passé dernièrement au King Fahd Palace (KFP) en présence de plusieurs présidents africains, le prouve à suffisance. Macky qui menace de sanctionner n’a pas besoin de chercher le coupable de cette bêtise…il le connait déjà.

Alors que le Président du Groupe de la Banque mondiale était en train de parler d’énergie, une coupure d’électricité s’est produite. Une humiliation que le chef de l’Etat n’a pas pu supporter. « Cette coupure est un signe de contre-performance. Ce n’est pas acceptable par rapport à notre volonté d’émergence. En Afrique, on n’a pas l’esprit de la sanction. Je trouve que cet incident doit être sanctionné », s’insurge-t-il avec véhémence devant ses homologues. Ainsi donc, Macky Sall se rappelle que le mot « sanction » existe.

mackyAvant que Macky Sall ne décide d’électrocuter qui que ce soit, il devrait se poser la question à savoir comment le plus grand hôtel du Sénégal en est arrivé à un tel niveau de médiocrité. C’est pourtant simple, l’équipe dirigeante est devenue incapable. Depuis des années, Xibaaru ne cesse d’alerter sur la situation au King Fahd Palace (KFP) qui est devenue un véritable nid à problèmes depuis l’arrivée de la pandémie de Covid-19. Mais ces alertes ignorées sont la conséquence de ce qui s’est passé jeudi dernier.

Des sanctions, il doit en avoir certes. Mais la première personne à virer pour cet incident, c’est le Président Directeur Général (PDG) de l’hôtel, en l’occurrence Mamadou Racine Sy. Tout ce qui se passe au sein du KFP relève de sa responsabilité. Cet homme est le mal qui ronge ce fleuron de l’hôtellerie au Sénégal. Par le biais de son directeur d’exploitation, il a envoyé des travailleurs au chômage. A cause de ses nombreuses fonctions, il est incapable de remplir pleinement son rôle au King Fahd. Et le leader du mouvement Alsar refuse de se séparer de Pierre Mbow qui a atteint l’âge de la retraite depuis deux ans.

macky
Les travailleurs réclament le départ du PDG du King Fahd Racine Sy

Avec tous ces maux que traîne le King Fahd Palace, Macky Sall qui refuse de voir la réalité en face n’a pas à faire le surpris quand le président du groupe de la Banque mondiale est interrompu en plein discours par une coupure d’électricité. Pourtant des mesures semblent avoir été prises pour éviter de tels scénarios. Selon des informations parvenues à Xibaaru, l’hôtel possède une centrale électrique. Mieux, elle a à sa disposition trois (3) groupes électrogènes d’une grande capacité. Malheureusement, tous ces moyens n’ont pas pu empêcher que le Sénégal ne soit la risée aux yeux des autres chefs d’État.

Avant de s’en prendre à la Senelec ou aux petits travailleurs, Macky Sall doit demander à Racine Sy comment se fait-il que ces groupes électrogènes n’aient pas pris le relais automatiquement. Et cette question, le PDG du King Fahd Palace va sans doute la poser à son directeur d’exploitation qu’il refuse d’envoyer à la retraite. C’est uniquement à partir de là que les sanctions pourront être décentralisées à tous les niveaux. Mais il serait impensable de sacrifier les personnes qui sont au bas de l’échelle pour protéger le véritable coupable.

Macky Sall a bien raison quand il déclare qu’en Afrique on n’a pas l’esprit de la sanction. Et le chef de l’Etat en est un exemple vivant, lui qui a toujours fait la sourde oreille face à ses ministres catastrophes. Lui, le président qui protège toujours les incapables qui gravitent autour du «Macky». Le chef de l’Etat a aussi sa part de responsabilité dans les événements de jeudi dernier. S’il avait pris les sanctions idoines au moment opportun, ces homologues ne se seraient pas retrouvés dans le noir…

Maintenant que le patron de Benno est conscient qu’il faut sanctionner les fautifs, il devrait commencer à nettoyer son entourage. Depuis fort longtemps, Xibaaru ne cesse de démasquer les mauvaises herbes qui traînent au sein du «Mackyland». Cette fois-ci, le commandant en chef a l’occasion de bien faire les choses. Espérons qu’il va prendre toutes les dispositions qu’il faut pour que le Sénégal ne se retrouve plus dans pareille situation.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

Afficher les commentaires (1)