Mafatim Mbaye:  » Il n’y a pas eu accident, mon fils a été battu à mort ».

Mafatim Mbaye qui faisait face à la presse, hier, a contesté la thèse de l’accident qui aurait coûté la vie à son fils dans la nuit du vendredi 16 au samedi 17 août dernier.
« Il n’y a pas eu accident, il a été assassiné. Et un commissaire se lève, à travers les médias, pour dire qu’un policier n’agit pas de la sorte. S’il est persuadé que ce n’est pas un policier qui la fait, il doit connaitre l’auteur. Il n’était pas sur les lieux. Il en a entendu parler.
Par voie de conséquence, le commissaire Keita doit se taire et méditer sur la raison pour laquelle il a quitté la police », déclare Mafatim Mbaye dans les colonnes du quotidien EnQuête. Une sortie qui fait suite à la publication des résultats de l’autopsie, lesquels ont conclu à un traumatisme cervico-facial avec de multiples fractures ainsi qu’une hémorragie interne et externe de la grande abondance.