Ultimate magazine theme for WordPress.

Mairie de Mbacké…Fallou Sylla vote le DG Gallo Ba

0

Les élections municipales et départementales prévues pour le mois de janvier prochain continuent de préoccuper les débats.  La floraison de déclaration de candidature pour briguer la Mairie de Mbacké a atteint des proportions inquiétantes.  Ce qui a poussé Fallou Sylla à se prononcer sur le meilleur choix pour sortir Mbacké des sentiers battus.

Et le directeur général de la Sogip sa semble avoir le meilleur profil pour diriger l’équipe municipale capable de booster le développement de la ville.

Voici la déclaration de Fallou Sylla

Mbacké est une et indivisible à ce que je sache, donc il est grand temps à ce que la politique retrouve la place qui en est la sienne. Ce que certains prennent comme de la politique n’en est pas une pour une bonne et simple raison que les gens se rivalisent de prestance et se crêpent le chignon pour des intérêts crypto-personnels, et en retour ils balaient d’un revers de la main tout ce qui a trait à l’intérêt général, paradoxal, me semble-t-il.

En ce qu’il s’agit des locales relatives à des élections à travers lesquelles je ne saurai avoir les yeux bandés pour me ranger derrière le candidat ayant le meilleur profil apte à diriger la commune de Mbacké. Encore point n’est besoin d’être clerc pour savoir que la notion d’élection municipale ne répond pas à une appartenance politique, toutes les couches sont concernées pour relever le niveau de l’échiquier politique local. J’avoue que notre ville est devenue un gros village car étant laissée en rade depuis des lustres par nos soit disant dirigeants alors chacun en ce qui le concerne doit jouer sa partition pour redorer le blason de notre localité.

Je n’en doute point que la jeunesse de Mbacké d’aujourd’hui fasse de cette situation actuelle un défi à relever et DG Gallo BA en fait partie de cette jeunesse consciente des enjeux de l’heure. Ce qui m’intrigue dans tout ça est que notre commune a toujours eu des hommes avec grand « H » dotés de connaissance dans tous les domaines, des têtes bien faites. On a passé tout notre temps à sauver Mbacké autour de nous et on est resté pratiquement les derniers.

Comme dit l’adage le cordonnier est toujours mal chaussé. Mais à un moment de la vie la certitude de l’homo senegalensis devrait cesser son altruisme ne serait-ce qu’une ou deux générations pour sauver le peu de « meubles » qui nous restent. Mon optimisme n’est pas éternel et il se débride de façon exponentielle.

Vous conviendrez avec moi que la théorie du peuple demeure la substantifique moelle de toute pensée politique moderne, de ce point de vue, ce même peuple ne doit être aucunement laissé en rade car la légitimité de choisir lui revient de droit. Je ne suis pas pour une politique sectorielle ni politicienne, il faut s’inscrire dans une approche de proximité consistant à occuper l’espace et le terrain pour s’enquérir des différents maux dont souffrent les populations pour en apporter des solutions définitives. Oui pour une équipe municipale forte, compétente, et crédible. Telle est ma propre perception des choses.

Fallou Sylla, citoyen local

laissez un commentaire