Ultimate magazine theme for WordPress.

Manif de Yewwi à Zig : Sonko quadrillé…le préfet barricade la ville

0

Après Dakar, le préfet de Ziguinchor interdit aussi la manifestation prévue par Yewwi Askan Wi (YAW) pour ce vendredi 17 juin 2022 pour « menaces réelles de troubles à l’ordre public ». En conférence de presse avant-hier, jeudi 15 juin 2022, Ousmane Sonko maire de Ziguinchor et ses camarades de Yewwi avaient soutenu mordicus qu’avec ou sans autorisation préfectorale, ils tiendront leur manifestation ce vendredi dans l’ensemble du territoire sénégalais et même au-delà, dans la diaspora.

Manifestation annoncée de Yewwi Askan Wi : Ziguinchor sous haute surveillance

Vers un vendredi de tous les dangers. Partout dans le monde, on gardera un œil ce vendredi sur le Sénégal où Yewwi Askan Wi (YAW), la principale coalition de l’opposition appelle à un rassemblement à Dakar, ainsi qu’un autre à Ziguinchor. A Dakar, le Gouverneur de la région avait déjà donné le ton depuis la semaine dernière en sortant un communiqué pour prévenir toute activité politique en cette période de pré-campagne en direction des législatives du 30 juillet, malgré le souhait émis par l’opposition d’organiser un rassemblement sur la Place de la Nation, ce vendredi 17 juin.

yewwi
Le préfet de Ziguinchor a interdit la manif de Yewwi

L’arrêté du Préfet de Dakar signé ce vendredi et signifié à Yewwi Askan Wi pour interdire sa manifestation de ce vendredi n’a fait que confirmer les doutes entretenus depuis la sortie du communiqué du Gouverneur. YAW n’entend pas se laisser faire et a même prévenu qu’il « pleuve ou neige », son rassemblement se tiendra. On craint le pire partout au Sénégal. L’on redoute que des évènements plus sanglants que ceux de mars 2021 qui avaient fait 14 morts, ne se reproduisent en cette période préélectorale marquée par toutes sortes de tensions. D’autant que YAW à travers sa manifestation autorisée de la semaine dernière avait déjà démontré toute sa capacité de mobilisation.

Il n’y a pas qu’à Dakar où tous les regards vont être tournés ce vendredi. Ziguinchor cristallisera toutes les attentions. Yewwi Askan Wi avait émis le désir d’y organiser ce vendredi une manifestation, parallèlement à celle de Dakar. La menace est prise au sérieux par les autorités. Ziguinchor est placée sous haute surveillance. Surtout que le verdict du procès concernant les personnes mises en cause dans la tuerie survenue dans la forêt de Boffa-Bayotte en janvier 2018, est tombé.

Le maire de la vile de Ziguinchor qui devrait manifester aux côtés de ses partisans dans la capitale du Sud va affronter le préfet de ladite ville déterminé à empêcher la manifestation de ce vendredi. Les forces de défense et de sécurité sont en état d’alerte. Avec la supposée implication de rebelles dans les manifs et le verdict de l’affaire boffa Boyotte, tout porte à croire que le niveau d’alerte est très élevé à Ziguinchor…

yewwi
Le journaliste René Capain Bassène condamné à perpétuité dans l’affaire de Boffa Bayotte

René Capain Bassène, Oumar Ampoï Bodian et César Atoute Badiate jugé par contumace écopent de la peine de prison à perpétuité. César Atoute Badiate est considéré comme l’un des principaux chefs de guerre du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC) les plus hostiles à la paix. Oumar Ampoï Bodian a toujours été considéré comme un membre de ce mouvement avant même la tuerie de Boffa-Bayotte. Il y a le cas de René Capain Bassène, accusé à tort, comme le soutiennent ses proches et lui-même d’appartenir au MFDC. Son cas est considéré comme une véritable injustice. Et ses partisans vont sauter sur toute occasion qui se présentera à eux, pour exiger sa libération.

Une manifestation à Ziguinchor peut être présentée comme une tribune pour eux. Et le risque est grand aux yeux des autorités pour que le MFDC se saisisse de la plus petite étincelle à Ziguinchor pour raviver les flammes et mettre la zone à feux et à sang. Surtout que ces autorités font tout pour montrer qu’il y a des liens entre Ousmane Sonko, une des têtes de file de l’opposition, et le MFDC. Vrai ou faux ?

Du côté des forces de l’ordre, on avait annoncé l’arrestation aux portes de Dakar d’un élément armé du MFDC, Ousmane Kabiline Diatta qui était venu prendre part à la manifestation de Yewwi Askan Wi qui avait été autorisée la semaine dernière, afin d’en profiter pour y organiser des troubles. Ce mercredi, le procureur Amady Diouf a fait une pour confirmer cette information. Raison de plus pour placer Ziguinchor sous haute surveillance.

Thiemoko Boré pour xibaaru

laissez un commentaire