Ultimate magazine theme for WordPress.

Mansour Faye a un marabout puissant…Macky ne peut pas le virer

1

Le Sénégal vit des heures sombres avec la grève des transporteurs. Et le président Macky Sall n’arrive pas contenir la contestation des grévistes. Après deux journées sans transport, le Sénégal s’apprête encore à vire une nouvelle journée difficile parce que le syndicat des transporteurs refuse de discuter avec un seul ministre et exige une table ronde avec les différents ministres concernés. Selon Gora Khouma, le secrétaire général de l’Union des transporteurs routiers du Sénégal, qui s’exprimait sur les ondes de la RFM, il est impensable de partir à la table des négociations avec le ministre des Transports terrestres…Mansour Faye. Ce dernier n’inspire pas confiance…Et pourtant Macky continue de le garder dans son gouvernement.

Macky Sall est certes l’homme qui a tous les pouvoirs au Sénégal mais il n’est pas le plus puissant du pays. Il y a des hommes du gouvernement qui ont des marabouts tellement puissants qu’ils se permettent de tout faire devant le président Macky Sall sans craindre des sanctions. Et parmi ces hommes à la puissance indiscutable figure le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du désenclavement, Mansour Faye…

Il est ministre de la République ; il est le beau-frère de Macky Sall…et en plus il a un marabout puissant. Qui, dans le gouvernement peut réunir tous ses attributs ; Mansour Faye est le seul qui peut faire ce qu’il veut et comment il veut sans se référer à qui que ce soit…Et quand il fait des bêtises, il ne craint rien…comme dit l’ivoirien, « c’est l’homme qui a peur sinon y a rien ». Et Mansour Faye n’a peur de rien. La peur, c’est pour les autres ministres.

Il prend des décisions sans consulter le chef de l’état, chef du gouvernement et président de tous les Sénégalais…comme dans l’affaire du démarrage du Train Express Régional. Pour Mansour Faye, c’est le 24 décembre. Son président dit niet et fixe le démarrage du TER au 27 décembre. Mansour Faye est celui qui aurait contribuée au départ de la SDE (Sénégalaise des eaux) au profit de Suez. Malgré les révélations d’un journal français sur un supposé conflit d’intérêt sur cette affaire nébuleuse.

L’hebdomadaire français Le Canard enchaîné a révélé jeudi 11 avril 2019, la livraison de cinq camions-bennes pour le ramassage des ordures à la ville de Saint Louis avant l’appel d’offres. Des camions Suez pour la ville dont le maire n’est autre que Mansour Faye lui-même. Les intéressés se défendent de tout conflit d’intérêts… la victoire de l’entreprise Suez face à la Sénégalaise des Eaux (SDE) reste contestée…

Et c’est le même Mansour Faye qui s’est illustré dans l’affaire des contrats du riz covid…C’est lui qui était encore impliqué dans une affaire d’audience et d’enregistrement impliquant Ousmane Sonko. Mansour Faye est dans toutes les sauces…Mais comme par miracle, il s’en sort et le président Macky Sall ne dit absolument rien. Tout simplement parce que Mansour Faye a tous les atouts en sa possession pour dissuader Macky Sall de le virer…

Le premier atout de Mansour Faye, c’est qu’il est le frère de la première dame. On ne vire pas comme ça, le beau-frère le plus puissant du Sénégal. C’est comme si on lançait des missiles dans la maison du « Gôro ». Ensuite, le second atout de Mansour Faye, c’est qu’il est maire de Saint-Louis. Et le troisième atout de Mansour Faye, c’est qu’il est mystique. Selon des informations recueillis auprès de certains Saint-Louisiens, l’homme a des marabouts au-delà des frontières, de l’autre côté du fleuve…

Donc Mansour Faye n’est pas n’importe qui et le virer n’est pas aussi facile. Et pourtant Macky Sall gagnerait l’estime d’une partie de la population en le limogeant…comme il l’a fait pour son propre frère Aliou Sall en le mettant hors des affaires de l’état mais le laissant diriger sa mairie. Mais Macky peut éteindre les vociférations de sa propre famille…mais affronter la colère de la belle-famille n’est pas chose facile…Et ça tous les Sénégalais et même tous les africains le savent.

La Rédaction de xibaaru

Afficher les commentaires (1)