Ultimate magazine theme for WordPress.

Mimi la 3ème personnalité de l’état qui se bat contre…tous

Mimi contre Aminata Tall, Mimi contre Mariama Sarr, Mimi contre Malick Gueye, Mimi contre...
0

Polémiques stériles à tout vent : Aminata Touré mérite-t-elle son rang ?

Qu’est-ce qui motive, la Présidente du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Mme Aminata Touré ? Cette dame ne se contente pas seulement d’en découdre avec l’opposition. Quand, elle s’y met, c’est pour s’en prendre également à des membres comme elle de l’Alliance pour la République (APR) qu’elle se plait à descendre en flammes. C’est comme si, elle était érigée au rang de Présidente du CESE pour solder ses comptes avec ses camarades de parti. Contre Aminata Tall qui se trouve être celle qu’elle a remplacée à la présidence du CESE, la polémique est ravalée à un niveau très bas.

Comme des chiffonnières, elles se lancent toutes sortes d’attaques par valets interposés, démontrant ainsi le peu de considération et d’égards qu’elles ont pour le peuple sénégalais. Le combat entre Aminata Touré et Mariama Sarr pour le contrôle de Kaolack, est aussi de cette même dimension. Des polémiques au ras des pâquerettes par valets interposés. A Kaolack toujours, on assiste actuellement à une passe d’armes entre les partisans de Aminata Touré et de El Hadj Malick Guèye. Aminata Touré, encore Aminata Touré, toujours Aminata Touré. Garde-t-elle un minime de considération pour le rang qu’elle occupe actuellement. Aminata Touré est actuellement la troisième personnalité de pays, après le Président de la République, et celui de l’Assemblée nationale. C’est pourquoi, il est à se demander si vraiment, elle mérite ce rang qu’elle occupe ?

Certaines responsabilités recommandent d’avoir de la hauteur. C’est à travers cela, que les populations se sentent elles, proches de leurs gouvernants. Or, il se trouve qu’il y a beaucoup d’actes de la part de l’équipe mise par le Président Macky Sall qui tend à éloigner celle-ci des préoccupations des populations.

Mme Aminata Touré doit porter tirer les leçons de son échec pour la conquête de la mairie de Dakar face à Khalifa Sall qui lui a fait mordre la poussière, alors qu’elle était pourtant Premier ministre. C’est que l’une des raisons du retentissant échec qu’elle avait enregistré, tenait à l’attitude belliqueuse qu’elle entretenait avec certains responsables de l’APR.

La rédaction de Xibaaru

laissez un commentaire