Ndongo Samba Sylla : « Le Sénégal doit battre sa propre monnaie nationale »

S’exprimant sur l’avènement prochain de la nouvelle monnaie éco en remplacement du franc CFA, l’économiste Ndongo Samba Sylla réfute la garantie dont fait état la France. Une garantie française qui d’ailleurs « est nominale, elle n’existe pas », botte-t-il en touche, car « Si un pays a besoin de devises, c’est le Fmi qui rapplique pour imposer une politique d’austérité ».
Invité de Soir d’infos sur la Tfm, Ndongo Samba Sylla émet l’idée de mettre en place une monnaie unique pour le cas du Sénégal après les nouvelles découvertes pétrolières et gazières. « La donne a changé. Le pays a des ressources nouvelles, il doit battre sa propre monnaie nationale et inciter les autres pays à mettre en place des mécanismes de solidarité », conseille-t-il.
Et de préciser : « si le Sénégal sort de l’Uemoa, l’Uemoa ne tient plus. Il n’y a jamais eu de garantie française. Comme le Sénégal et la Côte d’ivoire sont les pays qui apportent le plus de réserves, ce sont ces pays qui décident de l’avenir de cette union monétaire ».
En revanche, avec la mort annoncée du franc CFA, « la France n’a pas coupé le cordon ombilical, parce que, dit-il, l’accord de coopération monétaire a été renouvelé. C’est un moyen d’avoir une garantie pour les intérêts économiques français ».