« Pastef insulte toute personne qui est contre Sonko », selon…

Ousmane Sonko leader de PASTEF – Les Patriotes (Patriotes du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité)

Respect à l’AMBASSADEUR pour la dignité des militants engagés. ..Par Assane Sall

Auteur du texte

Le militantisme politique est un engagement très noble pour la bonne marche des partis politiques et la vitalité de la démocratie de notre pays. L’article 4 de la constitution du Sénégal a consacré une place très importante aux partis politiques et le rôle important qu’ils jouent pour la formation des militants. Notre pays dispose des partis avec des obédiences diverses. Les populations y adhérent en fonction des offres politiques et de leur sensibilité. L’engagement citoyen est volontaire et personnel. Cependant dés lors qu’on se soumet à la volonté populaire pour présider les destinés du pays, on se doit d’avoir un comportement exemplaire dans les discours qu’on délivre à ses concitoyens.

De nos jours, nous assistons au Sénégal à l’éclosion d’un phénomène nouveau qui consiste à insulter ou jeter en pâture toute personne qui s’aventure à prendre une posture différente de celle du leader du parti PASTEF, Ousmane SONKO. Nous rappelons que ce parti est né de la dénonciation des certaines pratiques et des accusations portées contre certaines personnalités de l’Etat. L’affaire des 94 milliards en est un exemple. Aujourd’hui, les militants de ce parti sont réduits à squatter les réseaux sociaux et à proférer des insultes et des menaces contre toute personne qui critique leur leader ou la ligne de leur parti.

En effet, notre frère Oumar WADE alias AMBASSADEUR est aujourd’hui victime de menaces des Pastefiens. Ils vont jusqu’à utiliser des pratiques malsaines pour atteindre sa dignité personnelle et celle de sa famille. Notre frère est un défenseur incontestable du parti REWMI un militant engagé et sérieux de la fédération de France. Nous lui apportons tout notre soutien sans faille et l’encourageons dans sa communication qui se veut claire, pondérée et respectueuse à l’égard de tous les partis politiques du pays.

Le Sénégal est un pays de droit, une nation unie. Nous rappelons que la pensée unique ne passera pas et que personne, ni aucun militant ne peut bâillonner ni intimider nos concitoyens.

Nous devons être conscients que les partis politiques ne sont pas des ennemis. Nous pouvons être des adversaires sur les idées, la vision et sur les programmes à mener pour développer le pays. Néanmoins restons unis en tant que nation et plaçons la cohésion nationale au-dessus de toutes nos actions et engagements partisans.

 

Assane SALL Responsable de la commission des finances

Fédération Rewmi FRANCE