Pastef koungheul en phase avec Ousmane Sonko

Les patriotes de Koungheul sortent de leur silence pour apporter leur soutien au président Ousmane SONKO. En conférence de presse ce 21 février, les militants du PASTEF ont exprimé leur colère sur le régime actuel et considéré l’affaire Adji SARR comme une cabale contre leur leader.

Le coordonnateur départemental Babacar NDIAYE et ses camarades les patriotes se disent déterminés à ne pas accepter la liquidation politique du président SONKO et demandent à l’Etat de libérer sans condition tous les militants arrêtés.

Les patriotes du département de Koungheul se disent surpris par cette affaire rocambolesque : « grande a été notre surprise d’apprendre à travers la presse l’information faisant état d’une plainte déposée à la Section de Recherche par la nommée Adji SARR contre le leader de PASTEF, le président Ousmane SONKO ».

Pour les patriotes du Bambouck, les manipulations et les cabales ne sont nouvelles dans le champ politique sénégalais : » nous voudrons rappeler que porter des accusations sur d’honnêtes citoyens n’est pas chose nouvelle dans notre société actuelle. Chaque citoyen sénégalais peut disposer du droit de saisir la justice quand celui-ci estime faire l’objet de préjudice. Mais dans ce cas précis, il n’en est absolument rien ».

Pour les partisans d’Ousmane SONKO, la thèse du complot est irréfutable : » c’est juste une cabale politique menée contre un opposant gênant. Pour le rappel des faits récents, Ousmane SONKO est arrivé troisième lors de la présidentielle de 2019. Et aujourd’hui tout le monde s’accorde qu’il est devenu le chef de l’opposition sénégalaise » font- ils savoir dans leur déclaration rendue publique avant d’ajouter : » la thèse du complot est certaine et ne laisse place à aucun doute. Nul besoin de faire autant d’écho après avoir consulté les rapports d’audition qui blanchissent totalement le leader de PASTEF ».