Mamadou Bâ : « Le maintien en poste du Directeur de l’ARD de Tamba est une insulte »

La population de Tambacounda insatisfaite, n’en peut plus de cette situation. En effet, la population exige le départ du directeur de l’ARD, qui est en réalité retraité depuis 2018 !

Situation incompréhensible pour les cadres de la Région et particulièrement ceux de la Commune de Tamba. Aujourd’hui, plus qu’hier, les jeunes réclament des cadres expérimentés pouvant relancer le développement et la création de valeur au niveau de l’agence régionale de développement (ARD). Ainsi, ils exigent le départ de l’actuel directeur Abdou Aziz Tandian, retraité depuis plusieurs années. Ils rappellent avec force que l actuel directeur avait bénéficié d’une prolongation de deux ans. 

En plein lobbying, le besogneux retraité serait sur le point de signer une prolongation de contrat pour trois ans ou cinq ans selon certaines sources.

Cette situation inquiètent le Responsable du Rewmi de Koussanar, les Khalifistes et même ceux de la majorité présidentielle.

Un regroupement de jeunes comptent saisir très rapidement et officiellement le Président de la Republique en passant par leur Ministre de tutelle Maître Sidiki Kaba pour le renouvellement du Directeur de cette institution importante pour le développement de leur localité.

A en croire Sory Kanté et Dieynaba Cissokho, l’actuel directeur de l’ARD, professeur à l’université, excelle dans le cumul de fonctions et freine le développement local.

Sans bilan réel depuis sa nomination à la tête de l’ARD, la population ne veut plus de lui, dans la mesure où ila fini par démontrer ses limites d’ incompétences et retardé structurellement le développement des collectivités locales.

Pire, beacoup dénoncent le fait qu’il aurait créé des structures dont le seul but est de faire de la sous-traitance avec toutes les collectivités locales.

Nous ne sommes pas loin du conflit d intérêt dans ces circonstances, relèvent ils.

 » On ne peut pas être chef de service départemental et en même temps gérer une ONG. Nous avons alerté les autorités administratives par rapport à ce cumul de fonctions et de ses derives. Nous ne voulons pas d’une prolongation « , a ajouté Mamadou Ba le Secrétaire général du conseil régional de la jeunesse.

Le temps est venu de changer certaines pratiques pouvant porter préjudice à l’emploi et au développement du Sénégal.