Peur sur Macky dans l’APR… Une opposition tenace en gestation

Une opposition se forme au sein de la mouvance présidentielle contre le troisième mandat

Troisième candidature pour Macky Sall : Une opposition à l’intérieur de BBY et de l’APR va voir le jour

Peur sur Macky Sall dans l’Alliance pour la République (APR) et dans Benno Bokk Yaakar (BBY)… Une opposition tenace se forme contre le Président de la République Macky Sall. Et c’est son autorité qui est en train de souffrir énormément. L’opposition qui se manifeste, est constituée d’anciens alliés de la mouvance présidentielle et de militants de l’APR. Il faut dire que ce n’est pas tout le monde à l’APR et à BBY qui approuve l’idée d’un troisième mandat du Président de la République Macky Sall en 2024.

Après Aminata (Mimi) Touré, officiellement pourtant toujours membre de l’APR, qui s’oppose carrément à un troisième mandat du Président de la République Macky Sall, c’est un ancien allié qui sort de ses gonds. Devenu membre de l’opposition, Me Moussa Diop, l’ancien directeur général de Dakar Dem Dikk (DDD) déclare urbi et orbi qu’il s’opposerait à une troisième candidature de Macky Sall. L’ancien directeur général de DDD qui a quitté les coalitions Macky 2012 et Benno Bokk Yakaar pour ses prises de positions contre le troisième mandat, a même prévu une rébellion au sein du camp présidentiel contre Macky Sall.

Et des sources indiquent que plusieurs alliés frustrés au sein de la mouvance présidentiel s’apprêtent à rejoindre Me Moussa Diop et « sa » nouvelle opposition dans le combat contre le mandat de trop. Il faut aussi rappeler que plusieurs militants républicains et le mouvement Yonti Ngandeen Koé Meen (Jotna Gnou Kham Sougnou Boppou), de la commune de Aéré Lao, ont quitté avec fracas l’APR du département de Podor pour rejoindre Moussa Diop dans son combat contre Macky et son troisième mandat.

Avant Me Moussa Diop et Mimi Touré, Me El Hadj Diouf, un autre membre de BBY, a toujours clamé haut et fort que Macky Sall ne pouvait pas postuler pour un troisième mandat en 2024. Me El Hadj Diouf déclare d’ailleurs qu’il sera lui-même candidat en 2024 pour remplacer Macky Sall en 2024. Me El Hadj Diouf reste constant dans ses convictions. En 2012, il figurait parmi ceux qui étaient au front pour combattre la troisième candidature de l’ancien Président de la République Me Abdoulaye Wade. Il reste dans sa logique en s’opposant à une troisième candidature de Macky Sall.

En dehors de ces trois figures politiques, des sous-coalitions se forment au sein de Benno Bokk Yakaar. Ces sous-coalitions sont formées essentiellement de partis frustrés au sein de la mouvance présidentielle.

Selon plusieurs observateurs, d’autres voix au sein de l’APR et de Benno ne manqueront de se manifester dans les prochaines semaines voire prochain mois pour dire non à cette troisième candidature de Macky Sall. Des tensions, il y en aura à BBY et à l’APR avec cette troisième candidature envisagée pour Macky Sall.

La rédaction de Xibaaru