Ultimate magazine theme for WordPress.

Scandale ! Un ancien ministre subtilise 16 milliards à la Pointe de Sarène

1

Scandale : Le plus grand vociférateur de la République au cœur d’un scandale de 25 milliards de FCFA

Une gestion sobre et vertueuse. Voilà le slogan que lançait le Président de la République Macky Sall, au moment où il accédait au pouvoir au Sénégal. Un slogan qui donnait bien d’espoirs aux Sénégalais qui, aussi bien sous le règne du Parti socialiste (PS) que du Parti démocratique sénégalais (PDS) ont vécu toutes sortes de scandales, de délinquances financières passées impunies. Avec l’avènement du Président Macky Sall né après l’indépendance, issu d’une famille sobre et qui a fait la majeure partie de ses études ici au Sénégal, l’espoir était permis.

Enfin, disait-on ! Fini, le temps de l’impunité et de tous ces autres scandales que vivait le Sénégal. Grosse désillusion. Le Sénégal se transforme maintenant en un empire où les plus grands délinquants trouvent pieds, voraces qu’ils sont parce que des parvenus, se font le malin plaisir de piller ses ressources.

A côté de ses gros délinquants financiers, Cheikh Oumar Hanne cité dans un rapport de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (OFNAC), Mme Socé Diop Dione… passent pour de simples amateurs. Si, si, circulez pour découvrir les gros cafards dans les placards. Le plus grand vociférateur de la République, cité dans un des plus gros scandales de la République à travers un Programme de « jeunesse » se trouve mêlé dans une grosse affaire des plus tumultueuses. Une grosse affaire que l’on tente d’étouffer, mais pourtant qui se déroule au su et au vu de toutes les autorités.

Le délinquant financier qui cherche par tous les moyens de divertir les Sénégalais avec sa théorie de « coup d’Etat rampant » devenu « debout » qu’il a bien appris auprès d’un de ses maîtres, et qu’il cherche à développer à travers d’autres alchimies, se montre pourtant par le gros voyou qu’on n’ait jamais connu.

Voilà, un scélérat qui ne perd rien pour attendre se trouve mêlé au cœur d’un très gros scandale de vente de terres situées à la Pointe de Sarène. Un scélérat qui profitant à l’époque de sa position de ministre, avec la complicité d’un célèbre avocat, responsable d’un grand hôtel et un ancien directeur général de la Société d’aménagement des grandes et petites côtes du Sénégal (SAPCO) ont bradé sur ce site à la Pointe de Sarène, 25 hectares de terre, empochant au passage 16 milliards de FCFA sur le dos des Sénégalais.

Nous y reviendrons avec plus de précision sur le plus grand voleur de la République…

La rédaction de Xibaaru

Afficher les commentaires (1)