Ultimate magazine theme for WordPress.

Sonko est cuit…le Khalife d’une cité religieuse refuse de le recevoir

5

Sonko est fini…les religieux l’ont vomi à la veille de la présidentielle

Tous les politiciens qui n’ont pas pris au sérieux la force du pouvoir religieux l’ont payé cher. Le leader du parti des Patriotes Africains du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (PASTEF) n’échappe pas à cette réalité. Le tonitruant Ousmane Sonko est en train de payer cash l’outrecuidance de ces militants. À treize (13) mois det la présidentielle, les religieux commencent à lui tourner le dos. Une situation qui ne sera pas sans conséquence sur son électorat qui se rétrécit de jour en jour. Une remontada s’impose si le maire de Ziguinchor veut garder sa place de leader au sein de l’opposition.

sonkoLe « Nemekour Tour » commence à être très compliqué pour Ousmane Sonko. Le leader de Pastef est rattrapé par la réalité politique. L’attaque de son cortège à Tchiky l’a privé d’une bonne partie de sa garde rapprochée. Ces gros bras sont actuellement entre les mains de dame de justice. Mais il a décidé de continuer sans eux. Malheureusement, la reprise ne se passe pas comme prévu. La tournée n’a plus la même visibilité qu’à ses débuts. Pire, certains vont même jusqu’à refuser de recevoir le maire de Ziguinchor.

C’est le cas à Pire. Selon certains médias, Ousmane Sonko n’a pas été reçu par le Khalife après mille tentatives de ses responsables locaux. Contrairement à la première étape du « Nemekou Tour » où on déroulait le tapis rouge pour le patriote en chef. Même le représentant du Khalife n’a pas reçu Sonko. Pour ne rien arranger, les populations de cette localité auraient littéralement ignoré leur hôte du jour. Un flop qui alimente les débats dans cette partie du Sénégal…

sonko
Ousseynou Seck dit Akhenaton-Aton

Finalement c’est un marabout dont l’épouse est membre de Benno Bokk Yakaar qui recevra Sonko et sa délégation. Ce désintéressement devrait pousser les Patriotes à se poser des questions sur leur position vis-à-vis des familles religieuses. Faut le dire, Pastef est le parti qui s’en prend le plus aux Khalifes généraux. Le comité d’insulte et d’invective religieux de Pastef est conduit par le grand insulteur, Ousseynou Seck dit «Akhenaton Aton». Cet homme représente tout ce que les sénégalais détestent.

Il a réussi à mettre dans la tête des « moutons de Panurge » de Pastef, que les religieux sont des adversaires de Pastef. Le silence de Sonko face aux agitateurs est un aveu de culpabilité. Lui-même avait refusé de rendre visite au porte-parole du khalife général des mourides, Serigne Bassirou Abdou Khadre Mbacké, lors de son dernier passage à Touba. Face à ces comportements irrespectueux, on comprend aisément que les religieux de Pire aient vomi le patriote en chef et ses ouailles. Pire est l’un des foyers religieux les plus strictes du pays. Ils ne toléreront jamais que leur nom soit souillé.

Si ces attaques contre les familles religieuses ne cessent pas, Ousmane Sonko va perdre le peu de crédibilité qui lui reste dans les foyers religieux. Ces insulteurs qui se disent patriotes, oublient que toutes leurs invectives vont retomber sur le PROS (Président Ousmane Sonko). Dans le contexte actuel, il serait très suicidaire de se mettre à dos les marabouts et leurs disciples. Ils représentent, non seulement, un électorat non négligeable. Mais, ils sont les derniers remparts qui empêchent le Sénégal de sombrer dans une spirale de violence.

Mais certains patriotes n’en ont cure de cette réalité. Leur insolence va perdre ce parti étiqueté comme un parti radical. Ousmane Sonko sait bien qu’il a besoin des religieux pour avoir une chance en 2024. Sinon il n’aurait jamais troqué son habit de «salafiste» contre celui du «fidèle talibé» de Serigne Abdou Mbacké de Darou Mouhty. Un changement qui risque de ne lui servir à rien s’il continue de laisser passer le manque de respect envers les religieux.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

Afficher les commentaires (5)