Syna Cissokho : « Macky Sall est indubitablement mon champion »

Syna Cissokho, président du Conseil départemental de Tambacounda

Syna Cissokho, Président du Conseil départemental de Tambacounda : MACKY ou le parcours d’un champion 

Macky Sall est indubitablement mon champion. Sa trajectoire, son sens élevé et noble des affaires publiques, sa générosité, son allergie pour toute forme d’injustice, sa vision, ont grandement concouru à faire avancer notre pays. La région de Tambacounda, qu’il suffit de parcourir pour s’en rendre compte, connait de profondes mutations dans tous les domaines d’activité de l’Homme. Lentement certes mais très sûrement, elle glisse vers le statut de pôle de développement économique théorisé par Macky Sall alors candidat à la magistrature suprême. Rien de surprenant pour qui connait sa trajectoire, belle et aussi admirable comme une lune de trois jours. Toutes choses qui font qu’à tout point de vue il est et demeurera mon champion !

Macky, un savant qui a choisi son peuple.

Tout le prédisposait à grappiller des millions de dollars loin du très glissant landerneau politique, dans le stratégique monde des ressources minérales. Macky Sall a fréquenté l’Institut des Sciences de la Terre de Dakar et est titulaire d’un diplôme de la prestigieuse École Nationale Supérieure du Pétrole et des Moteurs (ENSPM) de l’Institut Français du Pétrole (IFP) de Paris. Il est devenu ingénieur géologue puis géophysicien, membre de plusieurs associations nationales et internationales d’experts de la profession. Ici, il a eu le temps de connaître son pays sous des aspects que d’aucuns brandissent aujourd’hui comme étant leur chasse gardée, et comme s’il avait subitement perdu ses connaissances en la matière

Macky, le Politique qui n’a guère décidé d’être ce qu’il est mais, qui est responsable de ce qu’il est

• Maire, Président du Conseil Municipal de Fatick

De 2009 à 2012, Macky Sall a été le premier officier municipal de Fatick et comme tel, il agit au nom de la commune en tant que collectivité territoriale mais il agit aussi au nom de l’Etat dans certaines fonctions administratives et judiciaires. Le maire est chargé de l’exécution des décisions du conseil municipal et agit sous contrôle de ce dernier. Il représente la commune en justice, passe les marchés, signe des contrats, prépare le budget, gère le patrimoine communal. A Fatick, Macky Sall a jeté les bases de l’émergence de la ville qui, aujourd’hui, suscite des convoitises

Député et Président de l’Assemblée Nationale

Macky Sall a été élu député avec brio. Avec 143 voix sur 146, il est porté à la présidence de l’Assemblée nationale le 20 juin 2007 et, puisque cette institution est le second pouvoir régi par notre loi fondamentale en charge du contrôle de l’action gouvernementale, il s’est aussi forgé une solide connaissance des lois et règlements régissant notre pays.

Plusieurs fois Ministre

Macky Sall fut Ministre des Mines, de l’Énergie et de l’Hydraulique, Ministre d’État, Ministre des Mines, de l’Énergie et de l’Hydraulique dans le Gouvernement dirigé par Mame Madior Boye, Ministre d’État, Ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, porte-parole du Gouvernement d’Idrissa Seck

Premier Ministre

Il l’a été du 21 avril 2004 au 19 juin 2007 et a su bien marquer son territoire car, dès son premier discours de politique générale, il s’est imposé face aux ténors de l’opposition avant de mettre en œuvre les projets présidentiels qui peinaient à sortir de terre (autoroute, corniche de Dakar, nouvel aéroport, la nationale 1 Dakar-Tambacounda jadis appelé « route de la mort » par exemple). Il a ensuite conduit la campagne pour la réélection du Président sortant en 2007

Quatrième Président de la République du Sénégal.

Président de la République du Sénégal, Président du Comité d’Orientation des chefs d’Etat et de Gouvernement du NEPAD (Nouveau Partenariat Pour le Développement de l’Afrique)

Président de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de l’OMVS (Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal, bientôt Président, au nom de la CEDEAO, de l’Union Africaine, le Président Macky Sall est revenu sur certains privilèges ministériels, a supprimé 59 commissions et directions jugées sans objet et annonce des audits sur la gestion de son prédécesseur. L’Office national anti corruption ainsi que la Commission nationale de restitution des biens et de recouvrement des avoirs mal acquis sont créés. La Cour de répression de l’enrichissement illicite est relancée. Le Sénégal s’est engagé dans l’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives et est devenu le premier pays africain à avoir accompli des « Progrès Satisfaisants », et le quatrième au monde. Le Gouvernement baisse les prix de l’huile, du riz et du sucre. Sans attendre, les pensions de retraite sont revalorisées, les paysans subventionnés et les assises nationales sur l’éducation programmées. Le président Macky Sall renoue les alliances traditionnelles et à fait recouvrer au Sénégal son rôle diplomatique en Afrique.

L’année 2016 concrétise la démarche globale du Président Macky Sall vers une meilleure gouvernance des affaires publiques et un Etat de Droit plus fort. Par voie de conséquence, des assises nationales et des consultations menées par la Commission Nationale de Réforme des Institutions (CNRI)sont tenues. Le projet de réforme constitutionnelle qu’il conduit remporte l’approbation populaire avec près de 63 % des suffrages exprimés, actant ainsi, en adéquation avec le 3e pilier du Plan Sénégal Emergent, quinze mesures qui visent à ancrer la stabilité constitutionnelle, moderniser la démocratie, soutenir l’efficacité et l’efficience des institutions de l’Etat et renforcer la représentativité citoyenne.

Février 2019, réélection

Le 24 février 2019, le Président Macky Sall est réélu au premier tour avec 58,26% des voix pour un mandat de cinq ans (2019-2024).

Cette élection a connu un record parmi les plus historiques de taux de participation. Les citoyens sénégalais se sont massivement rendus aux urnes, avec un taux de participation de 66,23%, pour choisir, dans le calme et la sérénité, leur futur Président de la République.

Les observateurs nationaux et internationaux ont salué à l’unanimité la bonne organisation du scrutin et attesté que le vote a été libre et transparent grâce à la maturité du peuple sénégalais. Dès son investiture, le 2 avril 2019, le Président Macky Sall a renouvelé son appel au dialogue sans exclusive, un dialogue constructif et ouvert à toutes les forces vives du pays, forces politiques, économiques et sociales.

Le Président a à cette occasion rappelé les priorités pour ce mandat incluant des efforts encore plus soutenus pour l’emploi et à l’employabilité des jeunes, une attention particulière aux politiques publiques en faveur des femmes et des filles, l’amélioration du cadre de vie, la promotion d’un habitat décent pour tous et la sauvegarde de notre environnement, la réforme de l’administration pour soutenir les efforts vers l’émergence et le développement.

Comment ne pas tomber sous le charme d’un tel Homme ?

Géologue et ancien directeur général de Petrosen, Maire, Ministre plusieurs fois dont celui hautement stratégique de l’Intérieur, Ministre d’Etat, Premier ministre, député et Président de l’Assemblée nationale, vous voulez que j’échange cet homme pétri d’une profonde connaissance des réalités de ce pays et d’un sens rarement égalable des affaires de l’Etat, avec des aventuriers ? Que non ! Le Sénégal marche indubitablement vers l’Emergence. La région naturelle du Sénégal oriental comme pôle de développement économique et social se dessine, il n’y a qu’à consulter les documents de la conférence régionale d’Harmonisation et descendre sur le terrain pour s’en convaincre. Macky Sall est un Champion, il est mon Champion car, il a su gérer, avec un savoir-faire inégalable, la dynamique de groupe de Benno Bok Yaakaar. Macky Sall a su transcender les lancinantes problématiques du déséquilibre territorial et des injustices sociales avec l’adoption d’un nouveau Plan National de Développement et d’Aménagement du Territoire, il a su essuyer les larmes des pauvres et des orphelins, il est en passe de trouver une issue salvatrice à la lancinante et épineuse problématique de l’employabilité et de l’emploi des jeunes.

Au final, je peux dire tout haut : MON CHAMPION au parcours exceptionnel est une véritable chance pour le Sénégal.

SYNA CISSOKHO

Président du Conseil Départemental de Tambacounda

Haut Conseiller des Collectivités Territoriales

Membre du Comité Central, du Bureau Politique et du Secrétariat Exécutif du Parti Socialiste

 

 

laissez un commentaire