Ultimate magazine theme for WordPress.

Tentative d’écarter Mimi 2024 : loin s’en faut (Par Serigne Saliou Fall)

0

Tentative d’écarter et/ou Essaie d’exclure Mimi2024 : loin s’en faut.   

Source de motivation :    «Et ne mêlez pas le faux à la vérité. Ne cachez pas sciemment la vérité».                    Extrait du Saint Coran Sourate 2 Verset  42. «Et Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites». Sourate 2 Verset 283.                                                                                                  Base d’appui :  L’as Numéro 5463. Election Présidentielle 2024 . Candidats en lice Numéro 4095 : Les recours vont pleuvoir au conseil constitutionnel dès lundi. Aminata Touré dixit dans des propos de haute teneur citoyenne et de large portée républicaine.«Il a été décidé de nous élimer de la course par des stratégies déplorables sur les fichiers. Ce qui reste à faire, c’est de nous unir. Nous sommes dans un pays de démocratie, nous savons comment se passe le vote, il faut que les responsabilités soient établies ; nous allons porter plainte auprès du Ministère de l’intérieur qui est chargé du déroulement des élections. Ils n’ont qu’ à nous dire quel fichier électoral ils détiennent, parce qu’on n’accepte pas ces magouilles. Nous sommes prêts à tout. Advienne que pourra . S’ils veulent que la paix règne dans ce pays, Ils n’ont qu’à mettre les choses au clair, traiter les recours introduits et nous rendre nos parrainages» .    L’ONU garde un œil sur la présidentielle sénégalaise. Page 7.                                          

Socle de référence :   Bès Bi- Le Jour N°0633 Samedi 13 Dimanche 14 Janvier 2024 page 8 par Guimba Konaté «Aussi, au risque d’assister à des élections régulièrement biaisées et entachées d’irrégularités et de manipulations grossières de données, il devient donc plus que temps de procéder à un toilettage concerté et consensuel de fond en comble du fichier électoral national, de le corriger, le compléter, le mettre à jour , le sécuriser au maximum , le publier pour le rendre accessible à tout citoyen, toute entité et tout organisme  public». 24heures n°2001 Lundi 8 Janvier 2024 page 6 : Alerte de la CENA et «scandale» selon Mimi Touré : Micmacs autour d’un fichier électoral.Dakartimes n°1957 Lundi 8 Janvier 2024 page 6 : De l’exigence d’un nouvel examen du système de Parrainage par le Conseil Constitutionnel en vue de renforcer l’intégrité et la sincérité de l’élection Présidentielle à venir. Mahammed Boun Abdallah Dionne Ancien Premier Ministre du Sénégal (2014-2019). Tribune n°4091 Lundi 8 Janvier 2024 page 5 : «Injustement» exclus à la Présidentielle : 27 candidats «spoliés dans leur droits» se mobilisent contre une sélection frauduleuse et de fraude.  

Eléments de rejet conçus  la tentative d’écarter Mimi Touré :   Dans le cas précis du parrainage citoyen de MIMI, la locution adverbiale  servant de titre  vaut son poids d’or. C’est  le résultat du croisement de loin de là et tant s’en faut. «L’annonce saugrenue et façonnée délibérément  de sur quoi qui tente de spolier Aminata Touré dans sa course légitime à la présidentielle de 2024 est sans fondement de vérité. Les motifs encore très loin de l’équité, sont non plus convaincants ni transparents. Le contrôle du parrainage est baisé et baisoté à plus d’un titre dans tout son application». C’est de l’avis des analystes politiques bien avisés du processus de contrôle électoral.  La notification a surpris à plus d’un titre le landerneau politique.      La candidature «invalidée» de MMI par le Conseil Constitutionnel est au bout de toutes les lèvres. «Les raisons informatiques du retrait de la région de la première capital du Sénégal frisent le ridicule. Le fait est injuste et intolérable dans un pays démocratique ». C’est un avis des parties prenantes à la juste mesure du parrainage.  Aminata Touré met cette «fraude» sur le compte de «l’antipathie» affichée contre le troisième mandat. Certains avaient trouvé «légitime» que le Président Macky Sall le briguât avant que ce dernier n’annonce sa non-candidature à la prochaine échéance électorale.  «On a voulu me faire payer mon combat contre le troisième mandat», a-t-elle déclaré d’emblée, tout en déversant «sa bile» sur le régime en place. Elle accuse celui-ci de «s’évertuer» à «recaler» des candidats déclarés à la Présidentielle.

 Argumentaires pour un juste contrôle du parrainage. Mimi Touré en ligne de mire :  L’expertise de Mimi Touré en matière de parrainage est connue. Jadis, elle a déjà démontré son savoir, son savoir être, son savoir faire en la matière.   Pour la Présidentielle 2O24  l’application de cette mesure est décriée et fustigée. «J’ai été pour Macky Sall, Déléguée nationale pour deux élections. Et  aujourd’hui, on veut me faire croire que je ne sais pas faire le parrainage». Rétorqua Mimi face à la presse. «Après, on a été obligé de m’arracher une région, de créer des doublons, de recréer des doublons. Mais, évidemment, la volonté était que je ne participe pas et d’autres du même poids électoral. Mais , ce n’est que partie remise», mentionne l’ancienne Première ministre.  MIMI avait déjà attiré l’attention dès sa sortie du régime de Macky Sall «je vais sécuriser mon parrainage».   Mimi Touré, en tant que leader politique charismatique à la fois expérimentée et avertie de la chose publique avait pressenti une tricherie à l’horizon. Dés lors comment peut elle être l’objet ou l’auteur d’un parrainage non conforme aux exigences. 

Maintenant l’on s’exerce à vouloir tenter de l’éliminer en l’écartant. Pour qu’elle ne puisse  pas être candidate à la Présidentielle 2024. Aminata Touré compte poursuivre, son combat pour une élection libre et transparente, mais aussi faire partir le régime en place. En ligne droite, le rétablissement de ses droits reconnus dans la constitution. Cette démarche de rectitude et de droiture justifie sa plainte et requête  ou autres formes juridiques. Il est question de rétablir les équilibres de droiture rompus , par la mal gouvernance du processus électoral. Mimi s’est vue bafouée de la justesse de ses droits fondamentaux d’un revers de la main et sans scrupule. Le combat légitime que mène Mimi Touré est intériorisé  et partagé par le peuple sénégalais et la diaspora.   

Le Sénégal est en quête d’un Président préoccupé pour leur bon devenir du pays. Il y a des signes notoires fort significatifs en plus d’un engouement des jeunes à exploiter et gagner sur le potentiel des NTIC. Pour gagner le pouvoir la politique consiste désormais à exploiter au mieux les dynamiques sociétales et communautaires de communication pour éclairer la société en tous points.                                                     Sur 17,42 millions d’individus vivant au  Sénégal sont recensés :   8,01 millions d’internautes (+2,7 %). 116,2  % de la population utilise un mobile internet. 3,85 millions d’utilisateurs actifs des réseaux sociaux (+7,5 %), soit 20,24 millions de mobiles.

Source : Sénégal : Les chiffres clés sur l’usage de l’internet et des réseaux sociaux  de la population 2022 . gombodigital. com.                                        Pour s’en convaincre il faut se connecter dans les réseaux . Et recueillir les propos écrits par les membres des réseaux sociaux. 1 924 827  internautes ont répondu aux questions suivantes et relatives à la candidature de MIMI Touré. Et dans un intervalle de temps défiant la vitesse de l’éclair. Les tics aidant. Pourtant cette approche  n’était point un sondage. Mais une étude stratégique tendant à restaurer les libertés d’expression et de pensée dans un cas d’école politique. Dans ces circonstances électorales, c’est tout le poids des réseaux sociaux qui se confirme. A savoir promouvoir  le contenu de la conférence de presse de Mimi. La préoccupation sociale et la citoyenneté ont suscité chez la population numérique notamment le besoin de s’informer. Ou échanger sur ce qui est appeler Tentative d’écarter et/ou Essaie d’exclure Mimi2024 .C’est un millier et des centaines soit  un nombre impressionnant de la population digitale qui répondu par Click aux interrogations suivantes .   

«Que pensez-vous du sort réservé au parrainage  de la candidature de Mimi Touré par le conseil Constitutionnel ?»  «Quel entendement et appréciation suite à la conférence de presse tenue par MIMI, juste suite à ce qu’elle appelle pure tricherie ?». «Quelles actions dans la paix et la cohésion sociale envisager  pour un prompt ajustement de son parrainage suite à la formulation de sa requête et autres voies judiciaires ?» «Quel projet d’obédience citoyenne et patriotique mettre en selle dans la concorde nationale sur ce sujet préoccupant toute la population en attente d’une élection inclusive et transparente ?» «Comment soutenir Mimi Touré en quête de requête contre les abus portés à son actif». Les tic et ses dérivés ont permis d’évaluer le degrés de mécontentement et de frustration du peuple face à cette TRICHERIE. 

 Nous le  peuple sénégalais épris de démocratie , devons poursuivre nos efforts pour trouver des réponses politico-judiciaires à la colère. Nous  ne pouvons pas non plus nous aveugler par les velléités antidémocratiques exploitant les failles des réseaux les plus utilisés. Wait and see… ?                      

A suivre partie 2 : Plan d’action citoyenne contre  la tentative à tord, d’écarter MIMI Touré de la Présidentielle 2024.  

Serigne Saliou Fall

Président du comité scientifique de la Coalition Digitale  «Sénégal 2024/Election libre, démocratique, transparente  et inclusive dans la Paix ;».

laissez un commentaire
where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra