Thiey Sénégal : Le ventre d’abord…avant la patrie

Le dialogue politique est nécessaire entre l’opposition et le pouvoir afin de trouver ensemble un terrain d’entente à faire de belles réalisations au bénéfice des populations. Toute politique de grande envergure est vouée à l ‘échec si le projet ne recoupe pas la volonté des décideurs tapis autour de la puissance de l’état.

Le pays est rempli d ‘intellectuels de toutes les couches socioprofessionnelles. Tout le monde sait ce qu’il faut faire pour un développement accéléré des secteurs d’activités de l’état mais malheureusement chacun fait ce qu’il veut pour assurer son propre profit.

L’inspiration est un puits intarissable grâce à la volonté manifeste d ‘imposer une réflexion et une analyse pertinentes sans complaisance aux problèmes posés. Quand on devient trop partisan, on baigne souvent dans une éloquence sans pertinence.

Le ventre que nous portons est différent de celui reflété par la tombe du cimetière. Le premier ventre reçoit au quotidien la nourriture que lui procure le bon Dieu. Le second ventre que constitue la tombe marqué le trait d’union entre la vie et la résurrection d’où la nécessité de faire du bien sur terre pour un meilleur accueil dans ce trou sombre et étroit.

MADIAW KHOR DE PAPA

AYYA BIMBANG DE MAMAN.