Thione seck est cuit…Il va retourner en prison

Procès en appel de l’affaire des faux billets : Thione Seck dans de sales draps

Dans l’affaire de trafic de faux billets pour laquelle, il est poursuivi, le chanteur Thione Seck cherche toujours à faire prendre aux Sénégalais des vessies pour des lanternes. Alors qu’il s’est fait embarquer seul dans cette affaire, le père de Wally Seck veut faire accréditer la thèse du complot monté contre sa personne. Thione Ballago Seck accuse tantôt des membres de son entourage, tantôt des chanteurs comme lui, d’avoir ourdi ce complot.

L’affaire qui lui vaut des poursuites judiciaires était à la barre ce matin, à la Cour d’Appel de Dakar. Le Procureur de la République a requis 5 ans de prison ferme contre Thione Seck et au paiement d’une amende de 10 millions FCFA. Le Procureur a demandé la disqualification des faits en détention et mise en circulation de faux billets de banque.

Pour sa défense, Thione Seck, s’il n’accuse des détracteurs, soutient que les billets trouvés chez lui, dont il ne savait pas qu’ils étaient faux, lui avaient été versés par un promoteur gambien pour 105 concerts qu’il devait animer à l’étranger.

« J’ai des contrats standard à l’international. Cet argent m’a été remis pour 105 concerts que je devais jouer à l’international. C’est un promoteur gambien qui me l’a remis. Par respect et par dignité je n’ai pas voulu ouvrir le sac parce que nous n’avions pas encore signé le contrat. Je réitère en disant que je me suis battu pour en arriver là où je suis. Ce n’est pas au crépuscule de ma carrière que je vais faire des choses qui ternissent mon image. Je suis quelqu’un qui, dans ses musiques, a toujours véhiculé des messages éducatifs. Ce n’est pas à mon âge que je vais me lancer dans ces choses qui ne m’honorent pas et qui ternissent mon image », déclare-t-il. Sans blague !

Thione Seck peut nous sortir aussi dans son sac : « Je rends grâce à Dieu d’avoir été arrêté. A défaut, on allait me soutirer tous mes biens et il ne me resterait plus rien dans ma vie. Je sais que j’ai été atteint mystiquement au point de remettre mes 85 millions à ceux qui m’ont mis dans cette situation ». Une situation dans laquelle, comme le fait remarquer si bien le Procureur de la République, l’économie de notre pays pouvait en souffrir.

Dans cette affaire, ce sont plus de 32 milliards FCFA en faux billets qui se trouvent saisis. Et Thione Seck, compte tenu de la gravité des faits qui lui sont reprochés, est cuit. La faute n’est certainement pas à ceux qu’il considère comme ses détracteurs.

La rédaction de Xibaaru