Troisième mandat…Macky Sall accusé « par méchanceté »

Le sale débat du troisième mandat s’est installé au Sénégal depuis l’annonce faite par Ouattara de briguer un troisième mandat à la présidence de la Côte d’Ivoire et la candidature en Guinée annoncée de Condé par son parti. Et tous les débatteurs des télés au Sénégal accusent déjà Macky Sall.

ADO parle en Côte d’ivoire, on accuse Macky au Sénégal. Condé plébiscité par son parti en Guinée, on accuse Macky Sall au Sénégal.

Débat inutile sur un troisième mandat : Les débatteurs sur les plateaux télés nous pompent l’air

Le Sénégal est un pays incroyable où tous les prétextes sont bons pour entretenir des débats inutiles qui ne font que divertir l’opinion, alors que des questions plus urgentes se posent. Alassane Ouattara enfreint la Constitution en Côte d’Ivoire en briguant un troisième mandat à la présidentielle. Idem pour le Président de la République Alpha Condé en Guinée.

Ces Présidents ont choisi de ne pas respecter la Constitution dans leurs pays. En quoi, cela doit concerner le Président de la République Macky Sall pour que certains qui se transforment « météorologues » politiques se mettent déjà à débattre pour ce qui va se passer au Sénégal en 2024. Sans que même cela n’arrive, le Président de la République Macky Sall se voit déjà diabolisé. Nos très forts experts entretiennent déjà la théorie que le Président de la République Macky Sall va enfreindre la Constitution au Sénégal pour briguer un troisième mandat successif.

Incroyable ! Ces débatteurs de la Télé accusent méchamment Macky de ce qu’il n’a pas encore fait

Un débat malsain et méchant. Au Sénégal, les regards doivent être tournés ailleurs. Des questions urgentes attendent le peuple sénégalais. Aujourd’hui, tout ce que les Sénégalais ont besoin, c’est comment faire pour sortir vite de cette épreuve qui nous traverse, à savoir le ravage mortel qu’est en train de poser la covid-19. Une fois, sorti de cette épreuve, d’autres échéances attendent les Sénégalais. Il est certain que la période post-covid-19 doit être un autre combat à engager au Sénégal. Il s’agira de la relance de notre économie nationale rudement éprouvée par la pandémie.

Des questions sérieuses qui interpellent toute la nation. Malgré tout, des débatteurs, prétendument analystes que l’on invite dans les plateaux à la télévision, au lieu d’évoquer ces questions, se mettent à spéculer sur un troisième mandat successif du Président de la République Macky Sall. Le débat sérieux qui se pose au Sénégal, c’est la covid-19. Mais puisque nos « météologues » politiques entrevoient les choses autrement, souhaitons-leur que la covid-19 ne les emporte avant 2024, afin qu’ils puissent suivre en direct ce qui sera le choix de Macky Sall.

La rédaction de Xibaaru