UEMOA : Un déficit budgétaire de 1 600 milliards FCfa enregistré

L’exécution budgétaire des Etats membres de l’UEMOA indique un solde déficitaire de 1 582,3 milliards FCfa (2,4 milliards d’euros) au deuxième trimestre 2020, contre un déficit de 580,8 milliards FCfa (885,4 millions d’euros) au deuxième trimestre 2019, soit une détérioration de 1 001,5 milliards FCfa (-172,43%), en un an.
Selon des informations de Sikafinance, reprises par « L’As », cette augmentation du déficit de l’Union qui est essentiellement imprimée par les déficits budgétaires en Côte d’Ivoire (-576,3 milliards FCfa) et au Sénégal (-324,1 milliards FCfa), est induite par la baisse des recettes totales, cumulée à la hausse des dépenses globales en lien avec la pandémie de la Covid-19. Les recettes mobilisées par les 8 pays de l’Union se sont en effet contractées de 429,8 milliards FCfa (ou -11%) à 3 475,5 milliards FCfa au deuxième trimestre 2020, en lien surtout avec les replis en Côte d’Ivoire (-345,5 milliards FCfa) et au Burkina Faso (-121,9 milliards FCfa).
Cette évolution est principalement expliquée par la baisse des recettes fiscales qui se sont inscrites en baisse de 322,3 milliards FCfa (ou -10,4%) par rapport au deuxième trimestre 2019. S’agissant des dépenses publiques de l’Union, elles se sont établies à 5 064 milliards FCfa en fin juin 2020, en hausse de +578 milliards FCfa en glissement annuel.