Ministre nul et médiocre : Un laquais de Samba Ndiobène Kâ abreuve d’injures Xibaaru

A Xibaaru, l’intimidation n’est jamais passée et ne passera jamais. L’intimidation est l’arme des faibles qui l’utilisent parce que, étant à court d’arguments. Le ministre de l’Elevage et des Productions animales Samba Ndiobène Kâ fait partie de ces faiblards. Triste de voir qu’un ministre qui se distingue par son incompétence, dont on a du mal à se souvenir parfois même de son appartenance au gouvernement, n’ait trouvé rien de mieux que de se rabattre sur un larbin qui a joint la rédaction de Xibaaru pour proférer toutes sortes d’insultes et de menaces à notre endroit.

Samba Ndiobène Kâ ferait mieux de s’en prendre à lui-même. Tout le monde remarque que depuis qu’il est ministre de l’Elevage et des Productions animales que ce secteur est dans l’agonie. Samba Ndiobène Kâ se distingue par son manque d’initiative ainsi que son incapacité à mettre en forme la vision du Chef dans le secteur de l’Elevage. Un secteur qui a besoin d’être booosté conformément aux ambitions de notre pays traduites par la mise sur pied du Plan Sénégal émergent.

Il n’y a que des individus capables de voir des étoiles quand le soleil est au zénith comme Samba Ndiobène Kâ et ses sbires pour faire croire que tout va mieux pour l’élevage au Sénégal. Non, le secteur est plus que dans l’agonie depuis l’avènement de Samba Ndiobène Kâ, incapable d’avoir une vision pour mener une politique permettant une croissance maîtrisée des productions d’élevage. Une croissance maîtrisée qui pourrait servir à un développement économique durable.

Voilà donc, une piste dans la réflexion pour mener une bonne politique dans le domaine de l’élevage. Malheureusement, l’incurie dont fait preuve le ministre de l’Elevage et des Productions animales Samba Ndiobène Kâ, depuis sa nomination à son poste est telle, qu’il convient pour le Chef de l’Etat de le démettre tout simplement de ses fonctions, et de mettre un autre capable de traduire sa vision à sa place.

Osons le dire ! Samba Ndiobène Kâ et nul et médiocre. Les acteurs de la filière de l’élevage n’attendent plus rien de lui. Non content d’être resté plongé dans un si long et profond sommeil de presque, onze mois, Samba Ndiobène Kâ se met subitement à se réveiller, approche de la Tabaski oblige, pour faire croire que tout va pour le mieux, et que le marché sera suffisamment ravitaillé en moutons pour l’évènement. Samba Ndiobène Kâ confond dans ses missions et croit qu’il a été nommé par le Chef de l’Etat Macky Sall, ministre des « Moutons sacrifiés ». Quel désastre !

Voilà l’image qu’il offre de sa mission au Sénégal et qui le pousse à menacer de ses foudres Xibaaru dont le tort est de l’avoir dénoncé. Peine perdue pour lui et ses sbires, car ils ne pourront jamais nous intimider. Son garde-chiourme, véritable laquais ne perd cependant rien pour attendre. Nous avons pu identifier le numéro de téléphone à partir duquel il a appelé pour nous abreuver d’insultes. Un numéro qui est le 7723615- – et Xibaaru se réserve le droit des suites à donner.

La rédaction de Xibaaru