Ultimate magazine theme for WordPress.

Serigne Saliou Fall : « La finance islamique un potentiel à exploiter »

Serigne Saliou Fall
0

TITRE : La finance islamique un potentiel à exploiter.

Base de référence : « Ceux qui mangent [pratiquent] de l’intérêt usuraire ne se tiennent (au jour du Jugement dernier) que comme se tient celui que le toucher de Satan a bouleversé. Cela, parce qu’ils disent: « Le commerce est tout à fait comme l’intérêt. » Alors qu’Allah a rendu licite le commerce, et illicite l’intérêt. Celui, donc, qui cesse dès que lui est venue une exhortation de son Seigneur, peut conserver ce qu’il a acquis auparavant; et son affaire dépend d’Allah. Mais quiconque récidive… alors les voilà, les gens du Feu ! Ils y demeureront éternellement ». Extrait du Saint Coran Sourate 2 AL-BAQARA / LA VACHE Verset 275.

La finance islamique se situe aux antipodes du financement classique. Cette dernière très ancienne est toujours en marche, malgré les critiques fondamentaux. Les maux sont collés et enveloppés dans toute son approche. Le Système Financier Islamique « SFI » est une voie religieuse de financement. La base repose sur le Saint Coran et les hadiths du Prophète Mohamed « PSL ». La finance islamique place l’homme au début et à la fin de tout son processus et déontologie. Elle interdit l’usure et place le contrat comme outil de transparence et de bonne gouvernance en plus de l’aspect éthique.

Cette voie Divine est une application équitable d’allocation dans la manière transparente et inclusive d’affectation de ressources financières islamiques. Convenons-en à l’instar des observateurs fort avertis, présents lors de la 7éme édition du Forum International sur la Finance Islamique sous le thème : Financement des infrastructures des pays de l’Afrique de l’Ouest que : « Cette doctrine de financement est inclusive et non génératrice d’endettement.

Telle voie est surtout créatrice de richesse et peut trouver sa justesse et opportunité dans la série de l’arsenal financier au service du développement durable. Le concept financier d’obédience et de culture musulmane épouse en entier les contours de l’éthique, de l’équité. Au demeurant, le Système Financier Islamique « SFI » interdit à priori la pratique de l’intérêt ou l’usure et s’appuie sur le contrat.

Les éminences grises et doctes de la finance islamique reconnues et qui évaluent dans ce monde sont de cet avis : « L’accès sans délai aux ressources financières islamiques doit être de mise pour le bien être humain ». L’humanité entière est au cœur de sa pratique financière efficiente et ses outils efficaces à plus d’un titre. Le financement des 17 Objectifs de Développent Durable /Horizon 2030 y trouverait un terrain d’application fécond. Selon l’hôte du jour, le président Macky Sall « la finance islamique est un potentiel pour construire les infrastructures de nos pays ». « C’est un levier important pour nos états » renchérit Mohamed Lamine Mbacké PDG de l’Institut Africain de Finance Islamique, organisateur de ce forum de forte teneur et de longue portée. Il est fort opportun de revaloriser ce mode islamique de financement aux profits des Etats Africains, de forte densité musulmane.

La voie sans détour consiste à en œuvrer le meilleur canal de drainage et d’affectation de ce potentiel d’énormes ressources financière sur le terrain pratique du développement durable. La conduite rectiligne bien appropriée à la finance islamique est au profit des acteurs et bénéficiaires du mieux-être de l’homme sur terre et de son devenir. Les études d’experts en la matière, dévoilent la forme et le style de canalisation et d’identification de ces ressources financières particulières et appropriées. Elle fait appel à un partenariat stratégique. L’existence de ce dispositif technico managérial sans faille est un volet central pour relever les défis de la réglementation. Cette mesure doit être dans sa conception à visage humain. L’efficacité et l’efficience doivent se mesurer aux impacts et attentes des parties prenantes. L’opinion internationale de la nouvelle donne financière islamique s’inscrit principalement sur l’éradication de la pauvreté et l’inclusion financière mondiale. Elle retient et constitue à la fois un axe central pour l’expansion de la finance islamique.

Serigne Saliou Fall,

Expert en finance- Ancien fondé de pouvoir principal de banque islamique.

Consultant international accrédité pour le management du projet : 2022 Année de la Promotion Digitale de la Finance Islamique au Niveau Mondial.

laissez un commentaire