Ultimate magazine theme for WordPress.

Malmenés par Macky…Sonko et Cie appellent la « racaille » en renforts

0

Les deux années qui restent au Président Macky Sall risquent d’être très mouvementées. L’opposition a changé de stratégie pour faire face au locataire du Palais. Après la manifestation avortée du 17 juin, la coalition Yewwi Askan Wi ne compte plus enlever son pied sur l’accélérateur jusqu’en 2024 ou jusqu’au départ du chef de l’Etat. Ousmane Sonko et ses camarades ont prévu une nouvelle manif le 28 juin. Et cette fois-ci, ils ont rameuté toutes les troupes pour éviter de perdre encore la face.

yewwiL’opposition a ouvert un nouveau front dans le combat qui l’oppose à Macky Sall. Pour la coalition Yewwi Askan Wi, la rue est la seule manière de gagner ce combat. Les membres de cette coalition avaient ouvert les hostilités le 17 juin. Malheureusement pour la bande à Ousmane Sonko, ce rassemblement n’a pas fait long feu. Pire, trois jeunes y ont encore laissé la vie. Ce qui ne décourage pas les leaders de Yewwi Askan Wi. Ils ont prévu une nouvelle manifestation.

Pour mener à bien cette nouvelle manifestation, les renforts de Yewwi Askan Wi commencent à arriver. Ces nouvelles « recrues » ont sans doute entendu l’appel du leader du parti des patriotes pour le travail, l’éthique et la Fraternité. Lors de leur dernier face à face avec la presse, le maire de Ziguinchor avait dénoncé le mutisme d’une partie de l’opposition face aux « dérives du régime ». Comme pour dire qu’ils sont les seuls à affronter Macky Sall. Une déclaration qui avait fait réagir Bougane Guèye Dany.

mackyCet appel a trouvé écho chez les membres de la société civile et certains mouvements. Ce mardi, Y’en a marre a annoncé qu’il rejoindrait ce front anti-Macky Sall. « Y’en a marre va participer à la manifestation du 29 juin de Yewwi Askan Wi, si l’Administration ne donne pas l’autorisation », a déclaré Aliou Sané face à la presse. Pour Thiat, « Le Sénégal est la risée du monde, alors que notre démocratie était louée partout dans le monde. » Des déclarations qui prouvent que ce mouvement compte marcher aux côtés de Yewwi.

Mais les renforts de Sonko ne sont pas les meilleurs qu’on puisse espérer. Depuis 2012, Y’en a marre n’est que l’ombre de lui-même. On ne voit plus Aliou Sané et ses camarades dans les grands combats comme au temps de Wade. Pour certains observateurs interrogés par Xibaaru, « ce mouvement est en perte de vitesse et cherche à se refaire une santé ». Et la meilleure manière d’y arriver, c’est d’être du côté de Sonko qui représente la résistance. Malheureusement, l’affaire du trafic de visas, dans lequel des membres de ce mouvement sont cités, est une véritable tâche sur l’image de Y’en a marre.

Face au « tout puissant » Macky Sall, l’aide de Y’en a marre uniquement ne suffit pas. Si Ousmane Sonko veut réellement que leurs prochaines manifestations soient un succès, ils doivent y associer des associations comme And Sa Jikko Yi qui regroupe tous les religieux du pays. Les syndicalistes seraient d’un grand apport lors de ces manifs. Mais les combats de Yewwi sont loin d’être ceux de tous ces noms cités. Quoique Sonko et ses camarades puissent dire, leur objectif premier est la validation de leur liste. Ce qui n’engage qu’eux et leurs adversaires politiques.

Si le gouvernement se lance dans le jeu de l’opposition, le Sénégal sera dans une spirale de violence sans fin. Yewwi Askan Wi ne voit que la confrontation face à Macky Sall et à son régime. Pour pouvoir gagner ce combat, elle cherche des alliés de circonstances. Une nouvelle vague de manifestations risque encore de rajouter des noms au tableau sombre. Alors Ousmane Sonko et Macky Sall doivent revenir à la raison. Le Sénégal n’est pas leur propriété au point qu’ils veulent en faire un champ de bataille.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire