La vipère Aïssatou Diop Fall Marème Fall attaque Marème Faye Sall

Visite de Marième Faye Sall auprès des inondés : La réaction inconvenante de la journaliste Aïssatou Diop Fall

« Le journaliste doit informer vrai, factuel et équilibré les citoyens qui, en fonction des outils d’appréciation à leur disposition, se font leur propre opinion. Ce que nous constatons dans certains médias audiovisuels au Sénégal est parfois le contraire. Des animateurs et animatrices débarquent dans les studios et sur les plateaux avec des préjugés, des accusations et des ‘charges’ contre les femmes et hommes politiques.

Cela a été un plaisir pour nous de lire et de relire cette excellente tribune du journaliste, consultant en médias et communication, Mamadou Lamine Bâ que Xibaaru a publiée. Une réflexion fort opportune. Rien que le titre de son texte : « Vous ne parlez à des chimpanzés, vous n’écrivez pas pour des oiseaux ! », a mérité toute notre attention.

N’est pas chroniqueur qui veut. Dans la presse, des journalistes, des animateurs qui ne disposent d’aucun background se permettent d’intervenir sur n’importe quel sujet pour dire n’importe quoi. Tout le monde a été halluciné de suivre la journaliste Aïssatou Diop Fall, avant-hier mercredi lors de la matinale de la TFM « Infos du Matin ». Aïssatou Diop Fall s’en est prise à Marième Fall Sall pour s’être rendue à la banlieue auprès des sinistrés des inondations.

diop

« Qu’elle m’excuse, mais il faut que Marième Faye Sall arrête. Elle ne peut pas se rendre auprès des sinistrés, alors que le Président de la République ne l’a pas encore fait. Elle n’a pas été élue par les Sénégalais. A la fin, c’est du voyeurisme qu’elle fait ». Une sortie gratuite et inopportune de la part d’Aïssatou Diop Fall.

Si l’on suit son raisonnement, aucun autre citoyen, aucun ministre de la République, aucun Président d’une institution n’a le droit de se rendre auprès des sinistrés des inondations, tant que le Chef de l’Etat Macky Sall qui a été élu par le peuple ne s’est rendu auprès d’eux en premier. Un argument qui frise le ridicule.

Des journalistes, des animateurs qui se montrent en chroniqueurs devraient parfois savoir leur place. Rien ne peut empêcher l’épouse du Chef de l’Etat Macky Sall à se rendre auprès de populations sinistrées pour leur venir en aide. Et, cela se passe partout dans le monde. Que ce soit aux Etats-Unis d’Amérique, en France ou ailleurs en Afrique. Quel que soit son statut, qu‘il pense que de par sa position qu’il est à même de capter des fonds, des aides, de former une fondation pour venir aux secours des démunis, qui peut l’empêcher à un citoyen.

Des artistes, des hommes politiques, des hommes d’affaires, de par leurs renommées mettent sur place des fondations pour venir aux secours des populations. Marième Faye Sall, de par son statut de Première dame (partout au monde, c’est ce titre que porte l’épouse du Chef de l’Etat) devenue leader a bel et bien le droit de rendre visite à des sinistrés et de les soulager. Même, si son mari, Chef de l’Etat ne s’y est pas encore rendu pour diverses raisons.

Aïssatou Diop Fall n’a certainement pas tiré toutes les leçons de cette remarquable sortie de Mamadou Lamine Bä, en se transformant en une méchante vipère. Ce qui n’est pas son rôle de journaliste. Qu’elle soit l’épouse du Chef de l’Etat, Marième Faye Sall ne l’a fait que manière spontanée en se rendant auprès de sinistrés qui ont besoin d’aides venant de toutes parts. Pourquoi dont, doit-elle essuyer d’insultes de la part de méchantes vipères comme Aïssatou Diop Fall sur des plateaux de télévisions.

La rédaction de Xibaaru