Ultimate magazine theme for WordPress.

Alioune Sarr présente son programme pour « un Sénégal moderne »

0

« Un Sénégal moderne, un Sénégal nouveau, un Sénégal pour tous » tel est le programme sur le leader de la Convergence pour une alternance progressiste (Cap 2024). En effet, après une tournée dans les 14 régions du pays et dans la diaspora dans le cadre du parrainage citoyen, Alioune Sarr a présenté à la face du monde son ambitieux programme centré sur cinq axes. A cette occasion, il s’est prononcé sur les chiffres se rapportant aux nombres de parrainages déclarés par certains candidats.

Rendu public ce mardi, le projet d’avenir du maire de Notto Diobass met en avant la gouvernance et la refondation de la République avec des réformes institutionnelles et politiques ; la promotion du capital humain et de l’économie du savoir basées sur un système éducatif et de formation adapté avec une vraie école sénégalaise dont l’objectif durant le mandat est de former 1.000.000 de jeunes ; le développement économique, social, culturel, sportif et environnemental. Sur le plan minier, Alioune Sarr assure qu’une fois à la tête du pays, il va doter le Sénégal d’entreprises industrielles autonomes de production et de valorisation des produits bruts à l’état fini du secteur minier extractif.

« Il est inadmissible que l’on continue de laisser nos jeunes emprunter la mer. Le Sénégal doit pouvoir produire son propre or, idem pour le fer, le gaz et le pétrole pour engranger le maximum d’emplois pour la jeunesse », a-t-il affirmé. Et d’ajouter : « les 20 tonnes d’or que le Sénégal exporte équivaut à 800 milliards FCFA. Tout cet argent peut profiter à cette jeunesse en termes de création d’emplois et de recettes fiscales pour l’État du Sénégal ».

L’ancien ministre des Transports aériens a livré une vision teintée de patriotisme économique, selon Seneweb. « Si je suis élu président de la République en février 2024, je ferai voter par le Parlement une Loi d’orientation qui transforme sur le sol du Sénégal toutes les ressources naturelles, minières, énergétiques, extraites de notre sol, que ça soit le raffinage de l’or à Kédougou, l’exploitation de fer de Falémé, mais également du montage de véhicules et de matériels électroménagers. La valorisation de nos énormes ressources minières naturelles, hydrocarbures, à travers une industrialisation verticale de ces filières, générera dans notre pays des millions d’emplois attendus par notre jeunesse ».

Dans le domaine de la santé, le leader de la Convergence pour une Alternance Progressiste promet que s’il est élu au soir du 25 février 2024 « chaque citoyen pourra se soigner sans aucun paiement préalable. Et ce grâce à une assistance médicale obligatoire dont bénéficiera chaque Sénégalais. Cette assurance sera financée à travers la loi des finances, mais également avec les taxes que nous mettrons en place, la taxe carbone pollueur”.

Interpellé sur les chiffres se rapportant au nombre de parrainages déclaré par certains candidats, le président du mouvement Cap 2024 dit ne pas être dans ces spirales : « Vous savez, s’agissant du parrainage seuls les inscrits sur la liste électorale peuvent parrainer un candidat. Il est évident que si vous faites la somme de certains parrainages et que ça soit supérieur aux fichiers électoraux, ça pose problème. Si vous avez dans une localité 1 000 voix et que vous en avez 5 000 par an, ça pose un problème de crédibilité même pour soi- même. Donc, nous ne sommes pas dans ces spirales. Je pense qu’il faut savoir raison garder et savoir qu’une démocratie, c’est très sérieux. Une élection présidentielle, ce n’est pas un jeu, ce n’est pas une surenchère ».

laissez un commentaire
where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra