Ultimate magazine theme for WordPress.

Après la gifle aux Chrétiens…Malick Sall gifle Macky, Diouf Sarr et leurs vaccins

Le Garde des Sceaux, ministre de la Justice, Me Malick Sall, réputé pour ses écarts de langage
0

Le gouvernement actuel a besoin d’un énorme coup de balai. Certains ministres ont de véritables problèmes avec la communication. Alors que la troisième vague de Covid-19 est en train de faire des dégâts au Sénégal, le Garde des Sceaux, ministre de la Justice, Me Malick Sall fait encore parler de lui. L’homme connu pour ses sorties médiatiques catastrophiques a encore lâché une bombe. Le communiqué annonçant qu’il était positif au coronavirus malgré ses vaccins, vient saper le moral du personnel sanitaire mais aussi des Sénégalais qui n’ont pas encore été vaccinés.

Le variant Delta dicte sa loi dans notre pays. Depuis un certain temps, les cas de Covid-19 ne cessent d’augmenter à une vitesse fulgurante. Pour ne pas être emporté par le virus mortel, les sénégalais ont pris d’assaut les vaccinodromes. Se vacciner est devenu un acte de survie chez nous. À la date de ce vendredi 30 juillet 2021, 763.608 personnes ont reçu leur dose. Ce qui montre que la population a surmonté sa réticence vis-à-vis du vaccin.

Le cas de Malick Sall devient un cas grave…

Mais ses efforts risquent d’être anéantis par un ministre de la République. Le communiqué annonçant que le ministre de la Justice était testé positif contre le coronavirus est une véritable bourde communicationnelle. « Le Garde des Sceaux, ministre de la Justice, Maître Malick Sall, informe que malgré sa vaccination, il a été testé positif à la Covid-19, le mercredi 28 juillet », lit-on dans le document partagé par la presse. Me Malick Sall et ses services anéantissent ainsi tout le travail de sensibilisation effectué jusqu’à présent par les autorités sanitaires.

Mais le ministre de la Justice n’en est pas à son premier coup d’essai. Il est même qualifié par une partie de l’opposition de « ministre ndiaxoum (ministre catastrophe) ». Ses dérives à l’Assemblée nationale sont toujours d’actualité. Face aux députés, il avait mis en colère les opposants. « Je ne répondrais pas au coup de pied de l’âne », disait-il en réponse aux questions posées par ces derniers. « C’est le chrétien qui dit, si tu me gifles, je te tends l’autre joue. Mais moi je suis musulman », rajoute-il. Une véritable insulte pour la communauté chrétienne…Voir la vidéo des écarts du ministre en cliquant ici.

Macky doit réagir

Mais les gaffes du ministre de la Justice ne se comptent plus. Me Malick Sall est un homme qui doit remuer sa langue sept fois avant de parler. Car lorsqu’un ministre parle, c’est la République qui parle. L’affaire Boy Djinné et l’affront fait aux lutteurs, restent toujours d’actualité. Ces dérives communicationnelles vont handicaper le président qui l’a nommé à son poste de ministre. Macky est autant responsable que Malick Sall car c’est lui qui le maintien à son poste malgré ses bourdes à tout va.

Mais ce n’est rien de nouveau on est au Sénégal. Un pays dans lequel les ministres ne sont jamais coupables de quoique ce soit. Ils rejettent tout sur le peuple. Et les compétences ne font pas de quelqu’un un ministre dans notre pays, il suffit juste qu’il appartienne au parti au pouvoir. L’heure du changement s’impose.

Le Président Macky Sall doit nettoyer son gouvernement. Et Me Malick Sall doit faire partie des premiers à passer sous l’aspirateur. Sinon il va achever le chef de l’Etat qui peine à se relever depuis les évènements du mois de mars.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire