Ultimate magazine theme for WordPress.

Après les émeutes de mars…l’autre élément qui a abattu Macky Sall

0

Depuis 2012, le président Macky Sall n’avait jamais vécu une manifestation aussi terrible que celle du mois de mois 2021. Les 12 morts l’avaient certes ébranlé mais ne l’avait pas abattu. Il avait même repris du poil de la bête lors de son discours du jeudi 22 avril à l’occasion du conseil présidentiel sur l’emploi et l’insertion socio-économique des jeunes en menaçant les éventuels émeutiers…Mais un évènement inattendu va sérieusement affecter le président Macky Sall. Et xibaaru va vous révéler ce qui a fait très mal à Macky Sall, bien après les…émeutes.

Le président Macky Sall a mis en prison Karim Wade et les vociférations des libéraux n’ont pas ébranlé le nouveau locataire du Palais. Les échauffourées après les éliminations politiques de Karim Wade et Khalifa Sall en 2019 n’ont même pas effleuré le président Macky Sall qui a été réélu au premier tour. Mais les évènements du mois de mars l’ont touché…mais pas coulé. Mais c’est autre évènement qui va littéralement rendre malade le président Macky Sall et le faire douter de son avenir politique.

Macky Sall n’avait jamais cru que son bastion communautaire qu’il considérait comme un « titre foncier » politique allait lui tourner le dos. Et quand il lance sa tournée économique dans les régions de Saint-Louis et Matam dans le nord du pays du 12 au 19 juin, il ne s’imaginait pas que son cortège marron-beige serait émaillée d’un long turban rouge qui allait émettre un nouveau slogan amer. Le « Fouta Tampi » (Le Fouta est fatigué) malgré les fortes mobilisations de ses partisans, se faisait entendre. Et ça, Macky Sall ne l’a pas supporté. Et ne le supporte toujours pas.

Fanaye, Ndiayène Peindao, Taredji, Podor, Matam et Kanel, tous ont scandé « Fouta Tampi ». Macky Sall voyait son monde politique l’aduler, mais le « Fouta Tampi » venait lui montrer que son « titre foncier » politique était désormais partagé entre louanges et désespoir, entre sympathie et colère. Le « Neddo ko bandum » qui veut dire : « un parent doit impérativement aider son parent et que les haalpulaar doivent soutenir les haalpulaar » n’avait plus sons sens. Des Haalpulaar venait de tourner le dos à Macky Sall…

Selon nos sources, le président Macky Sall ne supportait pas ce slogan. Lui qui croyait avoir tout fait pour ses frères du Fouta, était scandalisé. « Le président Macky Sall ne le pardonnera jamais à certains responsables politiques qui, même s’ils ont mobilisé, n’ont pas pu faire taire le Fouta Tampi » nous relate un membre de son entourage qui ajoute : « Savez-vous que Macky a essayé et essaye encore de rentrer en contact avec des responsables de ce mouvement mais des ministres font tout pour rendre impossible cette rencontre car ce serait une défaite pour eux ».

Et cette impossibilité du président de rentrer en contact avec des membres d’un mouvement connu dont les responsables sont toujours sur les plateaux télés, est faite avec la complicité de certains membres influent du cabinet du locataire du Palais. Une véritable spirale de la manipulation empêche la rencontre entre Macky et le mouvement « Fouta Tampi ». Et pourtant, ce mouvement ne désire qu’une chose…soumettre leurs doléances directement au chef de l’état.

La Rédaction de Xibaaru

laissez un commentaire