Ultimate magazine theme for WordPress.

Après les émeutes…Macky se suicide politiquement

0

Il n’y a plus de doute, notre pays est pleinement dans la troisième vague de Covid-19. De jour en jour les cas testés positifs ne cessent d’augmenter dans les différents centres de traitement des épidémies (CTE). Les tournées économiques du président Macky Sall sont mises en cause par les sénégalais. Alors que notre économie se redresse à peine, le principal accusé, en l’occurrence le chef de l’Etat, menace de ramener les mesures restrictives si la courbe continue de monter. Il n’a pas retenu la leçon reçue lors des émeutes passées.

Le Sénégal a battu un record très inquiétant ce samedi 17 juillet 2021. Sur 3815 tests réalisés, 1366 nouveaux cas positifs ont été détectés. Ce qui porte à 6032 patients sous traitement. Le virus Delta est en train de faire des ravages. Pendant ce temps, les mesures barrières sont rangées dans les tiroirs. Et les interdictions de rassemblement foulées au pied. Cette hausse commence à inquiéter au plus haut sommet.

Le principal responsable de cette situation, selon beaucoup de sénégalais, c’est le président Macky Sall. En effet, après ses tournées économiques, les nombres de cas positifs ont commencé à grimper de manière exponentielle. Et pour freiner cette progression, le chef de l’Etat menace de reconfiner le pays.

« J’appelle les populations à se protéger. Car la covid ce n’est pas des blagues. Sinon si le niveau d’infection arrive à un certain niveau, si on doit confiner on le refera. C’est clair. Quand nous avions instauré des restrictions c’était difficile pour tous. Mais si les gens ne veulent pas qu’on en arrive là, il faut qu’on se protège », a-t-il déclaré ce vendredi lors du dépôt du rapport du Comité de suivi de la mise en œuvre des opérations du Fonds de riposte et de solidarité contre les effets du Covid-19 (FORCE Covid-19).

Mais en faisant cette déclaration, le président se tire une balle sur le pied. Pendant qu’il est en train de demander aux sénégalais de passer la Tabaski chez eux, Macky Sall et ses lieutenants encouragent et affrètent des caravanes pour emmener tous leurs militants qui doivent rentrer dans les différentes régions. Mansour Faye, Mame Boye Diao ou le ministre de la justice, Me Malick Sall, participent tous au déplacement de leurs militants.

Macky Sall, aussi, semble avoir la mémoire courte. En effet, lors de la deuxième vague de la Covid, beaucoup de jeunes s’étaient révoltés contre les mesures restrictives. De violentes manifestations avaient éclaté un peu partout dans le pays pour dire non au couvre-feu instauré durant cette période. Pneus brulés, voitures calcinées, édifices attaqués…tel était le décor dans beaucoup de quartiers.

Cette déclaration du président n’est pas du gout de beaucoup d’internautes qui n’ont pas raté l’occasion de lui rappeler qu’il est la principale cause de cette troisième vague. Ajouté aux violentes manifestations du mois de mars, le chef de l’Etat est en train de se suicider politiquement. A la veille des prochaines élections, il a besoin de tout sauf de s’attirer les foudres des électeurs. Et les décisions impopulaires qu’il prend ces jours-ci, vont le mener tout droit au mur. S’il défie les jeunes de nouveau il risque d’y laisser des plumes.

Cette troisième vague de la Covid risque de faire des ravages dans les rangs de la mouvance présidentielle. Si le Président Macky Sall qui déclarait avoir compris sa jeunesse, continue de prendre des mesures impopulaires et très contestées, il va le payer cher lors des prochaines élections.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire