Ultimate magazine theme for WordPress.

Le business Covid…le prix des vaccins augmentent encore en Europe

Des employés mettent les vaccins Pfizer-BioNtech au réfrigérateur sur une ligne d'emballage de l'usine à Puurs, en Belgique
0

Le prix des vaccins développés par les laboratoires américains passe de 15,5 euros à 19,5 euros pour Pfizer et de 19 euros à 21,5 euros pour Moderna, selon le Financial Times.

Des augmentations de quelques euros qui devraient rapporter gros aux industriels. Les entreprises pharmaceutiques Pfizer et Moderna ont augmenté le prix de leur vaccin contre le coronavirus dans le cadre d’un accord avec l’Union européenne, révèle ce dimanche le Financial Times qui a consulté le contrat. Selon le quotidien financier britannique, le vaccin Pfizer passe de 15,5 euros à 19,5 euros et celui de Moderna de 19 euros à 21,5 euros selon le quotidien financier britannique.

Cette hausse intervient alors les cas de Covid-19 liés au variant Delta flambe et que des études ont prouvé que les vaccins de Moderna et Pfizer/BioNTech devraient rester efficaces face à ce variant. Interrogée par l’Agence France Presse, la commission européenne s’est refusée à tout commentaire mettant en avant la confidentialité des contrats. La commission s’est toujours refusée à communiquer le prix des vaccins commandés.

En décembre, une ministre belge avait publié sur Twitter – avant de l’effacer – un tableau donnant le détail des montants promis par son gouvernement aux fabricants pour chacun des six vaccins commandés, avec le prix à l’unité pratiqué dans l’UE : de 1,78 euro pour le vaccin du groupe suédo-britannique AstraZeneca, à 18 dollars US (soit 14,70 euros) pour celui de l’américain Moderna.

Vers une troisième dose ?

En mai l’UE avait passé un nouveau contrat pour acheter jusqu’à 1,8 milliard de doses de vaccins à BioNTech-Pfizer livrable jusqu’en 2023, sans en révéler le prix. Début juillet, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a annoncé que l’Union européenne a atteint son objectif de disposer de suffisamment de doses en juillet pour vacciner 70% de sa population adulte (336 millions de personnes).

Le programme d’achat commun de vaccins de l’UE a fourni 330 millions de doses du vaccin BioNTech-Pfizer, 100 millions de l’AstraZeneca, 50 millions du Moderna et 20 millions du Johnson & Johnson. Fin juillet, le laboratoire Pfizer prévoyait d’écouler cette année pour 33,5 milliards de dollars (28,23 milliards d’euros) de vaccins contre le Covid-19, soit bien plus que les 26 milliards de dollars (21,91 milliards d’euros) sur lesquels le groupe tablait deux mois plus tôt. Moderna, tablait, en mai, sur des ventes annuelles de 19,5 milliards de dollars (16,43 milliards d’euros).

En juin, certains analystes estimaient dans le Guardian que le marché mondial des vaccins pourrait valoir 70 milliards de dollars. Cette augmentation du prix des vaccins intervient alors que l’épidémie repart à des niveaux sans précédents sur la planète, et que nombreux sont les autorités de santé à s’interroger sur la nécessité d’une troisième dose de rappel pour les personnes ayant déjà été vaccinées.

Si les données scientifiques ne sont pas encore assez solides pour assurer la nécessité d’une troisième dose, en Israël une campagne en faveur d’une dose de rappel pour les plus de 60 ans a débuté vendredi. Certains laboratoires comme Pfizer préconisent d’ores et déjà le recours à une troisième dose de son vaccin pour le rendre plus efficace.

laissez un commentaire