Ça cafouille de partout…chez Macky, à l’APR et dans le gouv

Le président Macky (à gauche), son ministre de l'Intérieur (en haut) suivi du vice-président de l'Assemblée et Mansour Faye (en bas)

Panique dans le camp du président Macky Sall sur le financement des partis politiques. Après le tollé soulevé par le beau-frère du président, Mansour Faye maire de Saint-Louis sur sa volonté de baptiser une grande avenue de Saint-Louis du nom du président, c’est le ministre de l’intérieur Antojne Diome qui fait lui-même scandale.

Après la sortie inopportune du ministre de l’Intérieur sur une « vidéo » de Pastef suivie de ses menaces, les réactions et les contestations associées à la VAR du président Macky sur son appel de 2012 au financement de la diaspora, ont mis la panique dans le camp présidentiel. C’est le sauve-qui-peut !

Maladresse : Antoine Diome sème la panique à l’intérieur du camp présidentiel

C’est la panique dans le camp présidentiel avec la polémique née de la sortie du ministre de l’Intérieur Félix Antoine Diome qui a menacé le Pastef de Ousmane Sonko de dissolution. Le ministre de l’Intérieur menace le parti de Ousmane Sonko qui a lancé une campagne de financement de ses activités en faisant un appel à la contribution des Sénégalais vivant sur le territoire national et à l’étranger.

Pour le ministre de l’Intérieur, cette campagne est la porte ouverte à un financement des activités du Pastef par des étrangers. Ce qui est contraire à la loi sur le financement des partis politiques. En réalité, ce n’est qu’une stratégie du ministre de l’Intérieur, visant à freiner le parti de Ousmane Sonko qui soutient avoir réussi en l’intervalle de quelques jours, d’avoir pu collecter la centaine de millions de FCFA. Et depuis, le ministre de l’Intérieur affolé, menace le Pastef de représailles.

La sortie du ministre de l’Intérieur a suscité un tollé d’indignations. Et des Sénégalais toujours très perspicaces, ont vite fait de ramener le Président de la République Macky Sall à la VAR. Une vidéo qui montre le Président Macky Sall, chef de l’Alliance pour la République (APR) lancer un appel aux Sénégalais de la diaspora en 2012 pour leur demander de participer au financement des activités de son parti.

La mise en circulation de la vidéo sème la panique dans le camp présidentiel où on du mal à réagir. C’est le sauve-qui-peut. La cellule de riposte installée par Mahmouth Saleh pour défendre le Président de la République est aphone, Abdou Mbow qui a fait une sortie, a toutes les difficultés du monde, pour justifier la position du ministre de l’Intérieur. Quant au Président de la République, il est déjà fâché contre son ministre de l’Intérieur. A cause de ce dernier, la situation se retourne contre lui. Même au sein de la diaspora, c’est le grognement chez les Sénégalais qui y vivent. Le grognement s’amplifie. Tout cela, par la seule faute d’un ministre bien maladroit.

Cette maladresse du ministre de l’Intérieur vient rejoindre le long cortège de scandales…Petro-Tim, Arcelor Mittal, TER, Gazelles Oryx, Gestions des inondations, 1000 milliards covid-19, Marché riz Covid-19, Avenue Macky Sall, Troisième mandat…

La rédaction de Xibaaru