Ultimate magazine theme for WordPress.

Ça chauffe au Palais…Le cas Mansour Faye sème la zizanie

1

Après la mort de 40 personnes sur la route de Kaffrine et les clameurs populaires qui réclament la démission du Ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Faye qui est par ailleurs le beau-frère du président de la République. Ce dernier voulait appliquer cette règle républicaine qui est de limoger un ministre incompétent. Comme pour Abdoulaye Diouf Sarr, Macky voulait montrer le bon exemple en limogeant son beau-frère. Mais c’était sans compter avec le véto de la dynastie Faye Sall qui se verrait affaiblie…

mansour
Mansour Faye (à gauche) et Macky Sall (à droite)

Pourtant, auparavant le Président de la République avait pris le soin de recueillir les avis de ses conseillers. Et, tous étaient unanimes sur le limogeage de Mansour Faye pour apaiser les populations. Jamais le Sénégal n’avait connu un accident de la route d’une telle ampleur, poussant même les guides religieux à s’émouvoir de la situation. Plusieurs pans de la nation réclament des sanctions…

C’est pourquoi, dès qu’il a recueilli les avis favorables de ses conseillers qui ont tâté le pouls des populations, Macky Sall aurait aussitôt informé ses proches. Seulement la Première Dame et sa belle-famille auraient imposé un niet catégorique. D’autant que Marième Faye Sall qui gère les dossiers « lourds », verrait une sanction sur son frère comme une épine dans le camp du pouvoir à quelques mois de l’élection présidentielle.

Un argument battu en brèche par de nombreux observateurs, d’autant que Mansour Faye est devenu un fardeau pour le camp présidentiel. Il est épinglé dans le rapport de la Cour des comptes sur la gestion des fonds de secours sur le Covid-19. Depuis, l’opinion ne cesse de réclamer son départ du gouvernement et que des poursuites judiciaires soient engagées contre lui.

Cette affaire n’est même pas encore enterrée, que cet accident de la circulation est survenu. Un drame qui a fait réagir tous les Sénégalais ; surtout que face à la recrudescence des accidents de la route, des mesures avaient été arrêtées par les autorités. Des mesures qui n’ont jamais été appliquées, et tout ça par la faute de Mansour Faye. C’est pourquoi, sa responsabilité est en engagée.

mansourFace aux drames qui se multipliaient dans les hôpitaux, le Président de la République, réagissant après la réclamation de sanctions contre les fautifs, avait limogé Abdoulaye Diouf Sarr de son poste de ministre de la Santé. On attend de lui qu’il ne fasse pas du deux poids, deux mesures. Comme il l’avait fait contre Abdoulaye Diouf Sarr, on attend qu’il en fasse de même à l’endroit de Mansour Faye.

Contrairement donc aux craintes exprimées par la Première Dame, un départ de Mansour Faye du gouvernement n’affaiblirait nullement le camp du pouvoir à quelques mois de l’élection présidentielle. Au contraire, son limogeage du gouvernement va même redorer le blason terni de la mouvance présidentielle aux yeux de l’opinion. Car, les Sénégalais vont applaudir des deux mains.

Mansour Faye s’est tristement mis au-devant de la scène ces dernières semaines. Les Sénégalais attendent tous son limogeage du gouvernement. Macky Sall est interpellé. Il ne doit nullement céder aux pressions de sa belle-famille et se séparer de Mansour Faye. C’est un signal fort qu’il lancerait alors à l’endroit de l’opinion, à quelques mois de l’élection présidentielle.

Il est certain que l’opposition est aux aguets pour le moment dans cette affaire de l’accident très mortel sur la route de Kaffrine. Elle attend de connaître la gestion de cette affaire par le Chef de l’Etat, avant de pouvoir réagir. Et, elle-même réclamerait des sanctions contre toutes les personnes fautives de cette situation. Et Macky Sall ne devrait pas servir à l’opposition toutes les armes pour le vaincre en février 2024.

Mame Penda Sow pour xibaaru.sn

Afficher les commentaires (1)